La femme rédemptrice chez Dostoïevski

Le dénouement dans les œuvres de Fiodor Dostoïevski fait partie des traits les plus riches et les plus travaillés du romancier. Ainsi, la rédemption du héros dostoïevskien passe nécessairement par l’intervention salvatrice du personnage féminin. Cette figure rédemptrice chez l’auteur russe n’est pas sans lien avec la relation qu’il a eue avec les femmes de…

Continuer la lecture

L’homerisme de Tolstoï et le shakespearisme de Dostoïevski

Contrairement à John Cowper Powys qui affirmait catégoriquement que Dostoïevski était le plus grand des romanciers, George Steiner préfère l’alternative : Tolstoï ou Dostoïevski. Tel est le nom de son passionnant essai dont le bandeau propose, de manière tout à fait inédite, de cerner les aspirations des lecteurs : « Demandez à un homme s’il préfère Tolstoï ou…

Continuer la lecture

L’Idiot de Dostoïevski : raconter l’idée de mort

Mourir pour mieux renaître. Ainsi pourrait-on résumer l’expérience de jeunesse de Dostoïevski. En effet, son engagement dans un groupuscule révolutionnaire lui a valu de vivre le supplice psychologique ultime : un simulacre d’exécution organisé par le Tsar Nicolas Ier. Dans L’Idiot, Dostoïevski, par la voix du Prince Mychkine, revient sur cet évènement crucial. La jeunesse de…

Continuer la lecture

John Cowper Powys : pourquoi Dostoïevski est le plus grand de tous les romanciers

Dans son essai sur Dostoïevski, l’écrivain gallois John Cowper Powys ne passe pas par quatre chemins. À ses yeux, Dostoïevski est le plus grand des romanciers. Le caractère définitif de son affirmation l’oblige à une analyse approfondie et pertinente. Dostoïevski est le plus grand des romanciers. Voilà ce que dit John Cowper Powys. Rien de…

Continuer la lecture

Dostoïevski, Visconti, Gray : la communion de la littérature et du cinéma

Littérature et cinéma font rarement bon ménage. Surtout lorsqu’il s’agit d’adapter à l’écran des écrivains du calibre de Dostoïevski. Il arrive cependant que certains cinéastes sauvent l’honneur de la profession. C’est le cas de Luchino Visconti et de James Gray. À travers leurs adaptations respectives des Nuits Blanches, les deux réalisateurs livrent leurs visions de…

Continuer la lecture

Dostoïevski contre le libéralisme

« Tous nos socialistes déclarés, ceux qui s’affichent comme tels, soit dans le pays, soit à l’étranger, ne sont que des libéraux », affirme Evguéni Pavlovitch, un personnage de L’Idiot de Dostoïevski. Cette formule, amusante pour celui qui contemple le spectacle politique actuel, doit pourtant être remise dans son contexte. L’anachronisme, s’il peut parfois s’avérer…

Continuer la lecture