L’Adolescent de Dostoïevski : la passion contre le juste milieu ?

Avant dernier roman de Fiodor Dostoïevski, L’Adolescent reste une œuvre largement méconnue. Ces Souvenirs d’un jeune homme, pour employer le sous-titre de l’édition originale, n’en réunissent pas moins nombre de thèmes chers à l’écrivain russe. La culpabilité, la rédemption, les rivalités amoureuses, la mort, le suicide, le jeu, les mouvements révolutionnaires ou la figure du…

Continuer la lecture

Le droit de propriété : un blasphème contre Dieu

La propriété constitue l’un des principaux piliers de la société moderne, notamment occidentale. Néanmoins, le droit de propriété, entendu comme le pouvoir absolu et illimité de l’individu sur la chose appropriée, est un concept relativement récent, qui naît du mouvement de sécularisation de la pensée juridique, initié au XVIIe siècle. Nulle propriété humaine possible, en…

Continuer la lecture

Laurent Fourquet : « Les chrétiens doivent être les dissidents du monde moderne »

Laurent Fourquet, normalien, énarque et agrégé de sciences sociales, vient de publier Le christianisme n’est pas un humanisme (Pierre-Guillaume de Roux). Dans cet ouvrage, il montre que le christianisme s’oppose en tout point à notre société de consommation, façonnée par l’idéologie de l’humanisme issue des Lumières. Il revient pour PHILITT sur cet antagonisme entre christianisme…

Continuer la lecture

Protestantisme et modernité : pour en finir avec le mythe

L’apparition du protestantisme en Europe est souvent considérée comme la cause de l’émergence de la modernité (politique, économique, sociale, culturelle). Pourtant, une telle vision caricaturale et anachronique fait fi de la réalité historique. En particulier, elle conduit à sous-estimer les évolutions internes au monde protestant : à un protestantisme ancien, prémoderne et encore marqué par les…

Continuer la lecture

Homo trottinettus défie le temps

Homo trottinettus est à l’avant-garde de la modernité. Il ringardise la marche et prouve que l’homme peut se libérer d’un quotidien banal en aménageant des moments ludiques pour vivre pleinement la vie moderne. Vous l’avez vu remonter le quai du RER à Châtelet – Les Halles, suscitant l’admiration de tous, avant qu’il ne pénètre dans…

Continuer la lecture

Camille Riquier : « Péguy est un philosophe singulier car il croit à ce qu’il dit »

Camille Riquier est docteur en philosophie et maître de conférence à l’Institut Catholique de Paris. Il vient de publier Philosophie de Péguy, ou les mémoires d’un imbécile (PUF). Dans cet ouvrage, il entend redonner sa cohérence philosophique à l’œuvre de Charles Péguy en mettant en lumière, entre autres, les sources pascaliennes et bergsoniennes qui structurent…

Continuer la lecture

Julius Evola ou la mystique du détachement

À mi-chemin entre le métaphysicien et le samouraï, Julius Evola a élaboré une vision de la politique et de la Tradition qui l’éloigne de la plupart des théoriciens politiques et des tenants du traditionalisme. Son approche repose sur un principe intangible : se détacher du monde tel qu’il est. À l’âge de vingt-trois ans, alors qu’il…

Continuer la lecture

Pourquoi faut-il lire Bernanos aujourd’hui ?

Dans Bernanos, romancier du surnaturel (Éditions Pierre-Guillaume de Roux), Monique Gosselin-Noat revient sur l’œuvre romanesque du grand écrivain. À travers les analyses de Sous le soleil de Satan, L’Imposture, La Joie, Nouvelle histoire de Mouchette, Journal d’un curé de campagne et Monsieur Ouine, elle montre à quel point la lecture de Bernanos est précieuse pour nos…

Continuer la lecture