Jacques Viret sur l’harmonie, ou la musique du monde

Jacques Viret est professeur émérite de musicologie à l’université de Strasbourg. Il s’intéresse aux lois générales de la musique, en les élargissant à une perspective philosophique, anthropologique et spirituelle d’inspiration guénonienne. Il est notamment l’auteur du Qui suis-je ? Wagner et d’un B.A.-BA de la musique médiévale. Dans son dernier Retour d’Orphée. L’harmonie dans la musique, le…

Continuer la lecture

Jean Borella ou l’athéisme impossible

Jean Borella, philosophe chrétien, a enseigné la métaphysique et l’histoire ancienne et médiévale à l’Université de Nancy II jusqu’en 1995. Sous la direction de Paul Ricœur, il soutint une thèse sur le symbolisme religieux qui a donné lieu à deux études majeures : Histoire et théorie du symbole et La Crise du symbolisme religieux, réédités…

Continuer la lecture

Jean-Pierre Laurant : « René Guénon voulait sauver la société dans laquelle il vivait »

Ancien directeur d’études en histoire de l’ésotérisme à l’École Pratique des Hautes Études, chercheur au CNRS et co-directeur scientifique de la revue inter-universitaire Politica Hermetica, Jean-Pierre Laurant vient de publier Guénon au combat. Des réseaux en mal d’institutions, dans la collection Théôria de L’Harmattan. Dans ce livre, l’auteur donne une vue d’ensemble sur le sens…

Continuer la lecture

À la Madone suppliciée

Je marchais le long de la rue d’Ulm quand le cauchemar commença. Une immense et épaisse fumée verte s’échappait derrière le Panthéon, au fond de la rue. Il était 19h15. Le calme et l’indifférence des passants contrastaient avec le tableau qui se dessinait sous mes yeux : était-ce donc un cauchemar, ou ma vision était-elle…

Continuer la lecture

« La Reprise » de Kierkegaard, ou le courage de la foi

Søren Kierkegaard, philosophe d’inspiration luthérienne, est une figure de l’existentialisme chrétien. Critique sévère des pasteurs de son milieu, il retourne à la source du luthéranisme avant sa mutation institutionnelle en Église concurrente de l’Église romaine. Kierkegaard se fait penseur radical de l’intériorité informelle de la foi. La « Reprise » (Gentagelsen) est un concept clef de sa philosophie…

Continuer la lecture

Jean Borella, la foi et la révolte de l’intelligence

Jean Borella n’en était donc pas à son dernier livre. Le métaphysicien nancéen, né en 1930, spécialiste du symbolisme et de la théologie mystique, vient de publier dans la collection Théôria de L’Harmattan un opuscule consacré aux problèmes de l’intellectualité sacrée dans le christianisme : L’intelligence et la foi. Face au sentimentalisme religieux ambiant, Jean…

Continuer la lecture

Rémi Soulié : « Vient un moment où habiter redevient sage »

Rémi Soulié est essayiste et critique littéraire. Dans son nouveau livre Racination (Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2018), cet Aveyronnais de naissance rappelle, sur un mode poétique et non doctrinal, l’importance de l’enracinement pour l’âme humaine. À ses yeux, la « racination » ancre l’homme dans une immanence à la fois spirituelle et charnelle en même temps qu’elle maintient en…

Continuer la lecture

Jan Marejko, le verbe et la liberté

On assimile généralement notre modernité en crise au rationalisme. L’irrationalisme et autres nouveaux panthéismes apparaissent alors comme des attitudes antimodernes par excellence. Jan Marejko, dans La Cité des morts (1994), montre au contraire que ces deux attitudes, incapables de s’enraciner dans un Autre, sont solidaires d’une même réduction de l’esprit à la nature et à…

Continuer la lecture

L’astrologie traditionnelle ou la sagesse du cosmos

Abreuvés d’horoscopes fantaisistes, nos contemporains ont largement oublié la nature et les fondements de l’astrologie. Dans son étude introductive Sagesse de l’astrologie traditionnelle (L’Harmattan, 2018), l’astrologue et philosophe Louis Saint-Martin actualise, contre de nombreux préjugés, la validité de cette science traditionnelle. Louis Saint-Martin est un astrologue reconnu, fort de plus de trente ans de pratique…

Continuer la lecture

Alain de Benoist : « Mai 68 a quelque chose d’une farce »

Mai 68 évoque, pour les générations qui n’ont pas connu cet événement, une rupture historique qui, outre son aspect révolutionnaire, est à l’origine d’une nouvelle conception de la société, ouvertement anti-traditionnelle. Alain de Benoist, contemporain de Mai 68 et penseur hétérodoxe de la droite, revient sur ce moment annonciateur du désenchantement politique. PHILITT : Aujourd’hui,…

Continuer la lecture