Michel Bernard : « Pour Maurice Genevoix, la mort en masse a ouvert un abîme de douleur et de révolte »

Michel Bernard est écrivain. Il est l’auteur, entre autres, des romans Le bon cœur  et Le bon sens aux éditions de la Table Ronde et vient de publier Hiver 1814, récit de la campagne de France, chez Perrin. Il est également spécialiste de l’œuvre de Maurice Genevoix, l’auteur de Ceux de 14, panthéonisé le 11 novembre 2020….

Continuer la lecture

Les carnets du sous-sol de Dostoïevski, épicentre d’un séisme littéraire

Qualifiés par André Gide de « clé de voûte de son œuvre entière », Les carnets du sous-sol témoignent d’une rupture profonde dans l’art de l’écrivain russe. Publiés en 1864, Dostoïevski y fait entendre cette voix singulière qu’il déploiera pleinement dans ses romans les plus connus. L’année 1864, date de publication des Carnets du sous-sol, marque le dixième…

Continuer la lecture

Le renard qui voulait être un hérisson : Tolstoï à la lumière de Joseph de Maistre

La nouvelle édition aux Belles Lettres du fameux essai d’Isaiah Berlin Le renard et le hérisson est l’occasion de revenir sur cette lecture passionnante de l’oeuvre de Tolstoï où, dans le rapprochement original avec Joseph de Maistre, le philosophe anglais met en évidence la conception philosophique de l’histoire du maître de la littérature russe.

Continuer la lecture

Baptiste Dericquebourg : « Un texte littéraire ne doit pas être considéré comme un objet que l’on exhibe dans son salon »

Baptiste Dericquebourg est agrégé de lettres classiques et enseigne la littérature en classe préparatoire. Le Deuil de la littérature (Allia, 2020), son premier livre, critique les méthodes de l’université française pour l’enseignement de la philosophie et de la littérature. À ses yeux, l’idolâtrie qui entoure les œuvres empêche les étudiants de s’approprier le langage et…

Continuer la lecture

La voix oubliée de la Négritude

Le mouvement antiraciste actuel se présente volontiers comme le prolongement des grandes luttes anticoloniales du XXe siècle. Il est pourtant, à bien des égards, oublieux de ce que furent les aspirations antimodernes du courant politico-littéraire de la Négritude. En dépit de « l’émotion » suscitée en France par le #blacklivesmatter, force est de constater que ce mouvement…

Continuer la lecture

Jacques Yonnet : la face cachée de Paris

Dans Rue des Maléfices, paru pour la première fois en 1954 sous le titre Enchantements de Paris, le poète et résistant Jacques Yonnet (1915-1974) révèle, dans le contexte de l’Occupation, l’existence d’un Paris sous-terrain où les fantômes côtoient les griots et autres jeteurs de sorts.  [Cet article est paru initialement dans PHILITT #9] Il y a…

Continuer la lecture