René Char ou le rameau du premier soleil

Située à la lisière de la nuit et du matin, la poésie de Char ne manque pas de souffle pour s’arracher aux fixations et aux scléroses qui entravent souvent le discours poétique. Cette intransigeance fonde le sol sur lequel battent les mots du poète, lui conférant une force singulière, une vie, auxquelles les définitions avortent…

Continuer la lecture

Contretemps #3 : Dostoïevski vivant !

Troisième émission « Contretemps » consacrée au bicentenaire de la naissance de Dostoïevski (1821-2021). Le nouveau numéro de notre revue, qui sort le 25 novembre, est entièrement dédié au grand russe. Présentateur : Paul Ducay Intervenants : Matthieu Giroux et Grégoire Quevreux Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir PHILITT sur Tipeee.

Continuer la lecture

Le plus français des écrivains : Paul Valéry

Chercher aujourd’hui « l’écrivain le plus français » revient à s’interroger sur le caractère français, à écosser les milles peaux mortes des stériles débats identitaires modernes pour en retrouver l’essence. À ce titre, Paul Valéry, son œuvre, sa carrière, où le pessimisme rencontre si brillamment la ferveur, mérite cette ultime élection. Parmi les célébrités littéraires qui…

Continuer la lecture

François Angelier : « Pour Bernanos, le grand empire des machines n’a pas besoin d’hommes libres »

François Angelier est journaliste, éditeur et auteur. Il produit notamment l’émission « Mauvais genres » sur France Culture et dirige la collection Golgotha chez Jérôme Millon. Au Seuil, il vient de faire paraître Georges Bernanos. La colère et la grâce, une monumentale biographie de l’écrivain royaliste. Avec lui, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à la…

Continuer la lecture

Joseph Conrad et l’argent naufrageur

Aux éditions Sillage vient de reparaître une nouvelle injustement méconnue de Joseph Conrad : À cause des dollars. Publiée à New York dans le Metropolitan Magazine le 14 septembre 1914, cette mésaventure maritime dépeint la manière avec laquelle la vie humaine peut être précipitée en enfer par la passion illicite de l’argent. L’œuvre de l’écrivain…

Continuer la lecture

« Narcisse et Goldmund » de Hermann Hesse : le clochard céleste, l’artiste et l’intellectuel

En 1946, l’écrivain germanophone Hermann Hesse reçoit le prix Nobel de littérature. Consécration d’une œuvre importante du XXe siècle. Quelques années auparavant, en 1930, l’écrivain déjà âgé écrit un roman initiatique situé dans l’Allemagne du Moyen Âge. Récit allégorique d’une quête essentielle où se dessinent les grands tiraillements de l’humanité. Si l’appellation de roman philosophique…

Continuer la lecture

Le plus français des écrivains : La Fontaine

Tour à tour dramaturge, conteur et surtout fabuliste, La Fontaine est à n’en pas douter l’un des noms les plus connus de toute la littérature française. Pourtant, malgré cette incontestable renommée, peu nombreux sont les lecteurs ou les auteurs qui le désignent comme référence ou comme figure tutélaire. Ce paradoxe est suffisamment intrigant pour faire…

Continuer la lecture

Le plus français des écrivains : Chateaubriand

L’écrivain français doit susciter un peu d’exaspération, être clivant, car, en France, l’on s’encombre rarement de la demi-mesure. Chateaubriand divisa mais ne laissa personne indifférent. Celui que Sainte-Beuve surnomme « l’Enchanteur » a fait de l’écriture un acte de puissance pour occuper dans le champ des mots ce qu’il n’a pas su réaliser dans l’arène politique. Chateaubriand…

Continuer la lecture

Challemel-Lacour, défenseur des pessimistes !

Les Éditions des instants livrent une réédition de textes choisis dans les Études et réflexions d’un pessimiste de Paul Challemel-Lacour. Devant la galerie des crânes blanchis des grands auteurs européens, le normalien et homme politique français, qui fut un des introducteurs de Schopenhauer en France, songe à la vanité de l’existence et prête ses talents…

Continuer la lecture