Baptiste Dericquebourg : « Un texte littéraire ne doit pas être considéré comme un objet que l’on exhibe dans son salon »

Baptiste Dericquebourg est agrégé de lettres classiques et enseigne la littérature en classe préparatoire. Le Deuil de la littérature (Allia, 2020), son premier livre, critique les méthodes de l’université française pour l’enseignement de la philosophie et de la littérature. À ses yeux, l’idolâtrie qui entoure les œuvres empêche les étudiants de s’approprier le langage et…

Continuer la lecture

La voix oubliée de la Négritude

Le mouvement antiraciste actuel se présente volontiers comme le prolongement des grandes luttes anticoloniales du XXe siècle. Il est pourtant, à bien des égards, oublieux de ce que furent les aspirations antimodernes du courant politico-littéraire de la Négritude. En dépit de « l’émotion » suscitée en France par le #blacklivesmatter, force est de constater que ce mouvement…

Continuer la lecture

Jacques Yonnet : la face cachée de Paris

Dans Rue des Maléfices, paru pour la première fois en 1954 sous le titre Enchantements de Paris, le poète et résistant Jacques Yonnet (1915-1974) révèle, dans le contexte de l’Occupation, l’existence d’un Paris sous-terrain où les fantômes côtoient les griots et autres jeteurs de sorts.  [Cet article est paru initialement dans PHILITT #9] Il y a…

Continuer la lecture

Jacques Bressler : «Pour Gobineau, les mouvements sociaux et politiques ne changent rien au destin d’une civilisation »

Joseph-Arthur de Gobineau (1816-1882) est l’écrivain maudit de la littérature française. Ignoré de son vivant, quand il n’était pas moqué, il a rencontré un succès posthume considérable en Allemagne au début du XXe siècle, ce qui lui a valu plus tard la triste réputation d’inspirateur du racisme et du nazisme. Or, comme le disait Hubert…

Continuer la lecture

Raïssa Maritain à la recherche de la vérité 

Chacun connaît le philosophe néo-thomiste Jacques Maritain. Mais peu ont entendu parler de son épouse, Raïssa Maritain. Son ouvrage autobiographique Les Grandes amitiés (1941) raconte leur vie parisienne au cœur d’un cénacle d’intellectuels dans les années précédant la Grande guerre. Mais plus qu’un simple tableau dépeignant ses amitiés, cette autobiographie narre sa longue quête de…

Continuer la lecture