Mort et vie de Romero

George Romero est mort le 16 juillet 2017, dans son sommeil, des suites d’un cancer foudroyant. Cette mort a peiné, bien évidemment, elle a aussi surpris, d’autant que le réalisateur avait annoncé, il y a peu, un nouveau projet, Road of the Dead qui se voulait une sorte de Fast and Furious avec des zombies….

Continuer la lecture

Le pari d’Eric Rohmer

Éric Rohmer est le cinéaste de l’amour et du hasard, du badinage et du vague à l’âme. Depuis 1959 et Le Signe du Lion, jusqu’aux Amours d’Astrée et de Céladon en 2007, il se découvre infiniment, tant les richesses de son œuvre semblent inépuisables. Dans deux films, Ma Nuit chez Maud (1969) et Conte d’hiver (1992),…

Continuer la lecture

Xavier Dolan ou le triomphe de la fatuité

Depuis son premier long métrage sorti en 2009, le jeune cinéaste québécois Xavier Dolan n’en finit plus de faire parler de lui. Longtemps considéré comme une sorte de jeune prodige du cinéma d’auteur, l’ambitieux Dolan lorgne maintenant du côté d’Hollywood et de la culture de masse, obéissant ainsi à la logique libérale qui est la…

Continuer la lecture

L’Homme irrationnel : du Zola chez Allen

Dix ans après Match Point, Woody Allen reprend dans L’Homme irrationnel son étude des liens entre chance et morale. Le film, passant du tableau innocent d’un milieu universitaire américain au véritable thriller, interroge le sens de la vie et illustre une question morale déjà vu chez Zola. [L’article dévoile certains éléments de l’intrigue] L’Homme irrationnel…

Continuer la lecture

La seconde mort de Dracula

Plions-nous aux impératifs de l’actualité et disons quelques mots de Christopher Lee. La mort d’un acteur de cinéma n’est pas une mort ordinaire. Non que sa nature diffère de celle des autres hommes ni, encore moins, qu’elle concerne un homme différent des autres, mais le deuil qu’elle entraîne est particulier en ce qu’il est universel…

Continuer la lecture

Taxi Téhéran : comment peut-on être Persan ?

Le 15 février dernier, le film de Jafar Panahi, Taxi Téhéran, recevait l’Ours d’or, la plus haute distinction du festival berlinois la « Berlinale ». En ce moment, les affiches du film pullulent dans le métro parisien, et les critiques s’en donnent à cœur joie avec ce réalisateur « contestataire » « qui n’a pas le droit de filmer dans…

Continuer la lecture