Jean Hus et le hussitisme : du martyr évangélique à la révolution chrétienne

Peu connu en France, le personnage de Jean Hus (vers 1372-1415) est pourtant révéré en République tchèque comme un héros national. Mais, si les besoins de la cause ont présidé à son annexion par le camp nationaliste, ce docteur évangélique incarne avant tout, loin de tout conformisme intellectuel, les potentialités subversives du christianisme à l’égard…

Continuer la lecture

La gauche et la droite face au péché originel : la théologie politique de Léo Moulin

Dans La Gauche, la droite et le péché originel publié en 1984, le sociologue et historien belge Léo Moulin défend l’idée d’une préfiguration de l’homme de gauche dans la figure du moine Pélage et dans son optimisme radical fondé sur la négation du péché originel. Si la thèse est percutante, elle se manifeste différemment à…

Continuer la lecture

Henri VIII et le schisme anglican : un gallicanisme à l’anglaise

L’on a coutume de voir dans le personnage d’Henri VIII le fondateur de l’anglicanisme, entendu comme une confession résolument protestante opposée au catholicisme. Pourtant, rien n’est plus erroné d’un point de vue historique. En se déclarant chef suprême de l’Église d’Angleterre et pape en son royaume, le souverain anglais ne fait qu’entamer une rupture purement…

Continuer la lecture

Frédéric Rognon : « Jacques Ellul voit dans la Bible un message anarchiste »

Frédéric Rognon est professeur de philosophie à la faculté de théologie protestante de l’université de Strasbourg. Il a publié des ouvrages sur plusieurs théologiens du XXe siècle, comme Dietrich Bonhoeffer, ou des études de figures majeures du christianisme contemporain, comme Martin Luther King. En particulier, il s’est intéressé au théologien protestant Jacques Ellul, dont il…

Continuer la lecture

La Réforme radicale : Thomas Müntzer et la théologie de la révolution

L’histoire, affirme-t-on souvent, est écrite par les vainqueurs. C’est particulièrement le cas pour l’histoire de la Réforme. Alors que le personnage et la théologie de Martin Luther sont aujourd’hui célèbres, qui, à l’exception des spécialistes, connaît l’œuvre de son plus grand rival non catholique, Thomas Müntzer ? Pourtant, ce réformateur révolutionnaire, aussi populaire que son adversaire…

Continuer la lecture

William Cavanaugh : l’État est mort, vive l’Église !

Le triomphe de la raison sur la religion et la superstition, l’avènement d’une société sécularisée, l’émergence d’un État laïque légal-rationnel : tous ces thèmes, par lesquels la modernité tend à se décrire elle-même, constituent en fait des mythes fondateurs que l’on peut facilement déconstruire. Telle est du moins la thèse de William Cavanaugh. En particulier,…

Continuer la lecture

La théologie politique du Léviathan de Thomas Hobbes

Le philosophe anglais Thomas Hobbes est si connu qu’une présentation de sa doctrine politique pourrait sembler redondante à tout lecteur cultivé. L’idée d’un contrat entre plusieurs individus entérinant le passage de l’état de nature à l’état social, la justification du caractère absolu de l’autorité du souverain, l’approche négative de la liberté du sujet par opposition…

Continuer la lecture