« Liberté, égalité, fraternité » : le vaudou républicain

Réduite au rang de slogan publicitaire, la devise de la République française ne pouvait connaître d’autre sort, car elle était habitée dès l’origine par d’intenables contradictions. Mais sa nature cachée, que percèrent rapidement à jour les critiques maurassienne et marxiste, recèle une implacable cohérence : l’avènement d’une (fausse) liberté vidant l’humanité de sa substance pour mieux l’asservir….

Continuer la lecture

Au nom de Rousseau, la Révolution a-t-elle organisé l’oppression sociale ?

La loi Le Chapelier de 1791, par laquelle les révolutionnaires abolissent les corporations, prétend libérer l’économie pour moderniser une France en crise. Elle se révèle bientôt être une restriction considérable du droit des travailleurs.  Constituées depuis le Moyen Âge sur des modèles très divers, les corporations de métier sont devenues, au milieu du XVIIe siècle,…

Continuer la lecture

Le Dieu caché chez François Mauriac

Thérèse Desqueyroux (1927) et Le Nœud de Vipères (1932) sont les deux romans les plus célèbres de François Mauriac. Les raisons de les rapprocher ne manquent pas, mais il semble qu’une d’entre elles mérite davantage d’attention : c’est dans ces œuvres que le rôle de la littérature selon Mauriac transparaît avec le plus d’évidence. Elle…

Continuer la lecture

Le sexe sous le nazisme : une libération avant l’heure ?

En matière sexuelle, le nazisme défendit des positions étonnantes, dont certaines se retrouvent aujourd’hui, certes soutenues par d’autres arguments, dans les discours les plus progressistes : éducation sexuelle pour les jeunes, combat contre le monopole de la famille traditionnelle, promotion d’une gestation distincte de la maternité… Cette curiosité n’est pas fortuite : elle révèle l’impasse où conduit toute conception rationalisée du…

Continuer la lecture

Le monde contre Richard Wagner

Personne ne reste indifférent à l’écoute des œuvres de Richard Wagner, qui demeure un personnage à part dans l’histoire de la musique. Si ses admirateurs sont nombreux, ses détracteurs le sont peut-être encore davantage, et la lecture de leurs critiques, étonnamment diverses et parfois contradictoires, permet de comprendre encore mieux ce qui caractérise l’originalité absolue…

Continuer la lecture

Hermann Hesse, inventeur de l’enfance en littérature

Aucun romancier ne s’est autant acharné à comprendre et à décrire l’enfance que Hermann Hesse. Voyant en elle le noyau même de toute existence humaine, il la délivre de la naïveté dans laquelle la littérature l’avait jusque là enfermée. Elle devient, sous sa plume, une ténébreuse guerre livrée au monde extérieur par une individualité refusant de sombrer…

Continuer la lecture

Comment Dante se prépara à descendre aux Enfers

Composée au début du XIVe siècle, la Divine Comédie a immédiatement conféré à Dante Alighieri une gloire dont il rayonne aujourd’hui encore. Pourtant, les qualités littéraires de l’œuvre tendent parfois à éclipser sa portée religieuse aux yeux des lecteurs contemporains. Les deux premiers chants, loin de n’offrir qu’une introduction au périple qui s’annonce, décrivent une conception raffinée…

Continuer la lecture