Leo Strauss, partisan des Anciens dans la querelle contre les Modernes

Il est un des rares universitaires à avoir explicitement proposé de prendre parti pour les Anciens contre les modernes. À travers une œuvre subtile et une prose souvent hermétique, l’universitaire américain Leo Strauss (1899-1973) a tenté de remettre au goût du jour la « philosophie politique classique », c’est-à-dire la tradition philosophique qui court de Platon à…

Continuer la lecture

L’État universel en échec

L’universalisme est un marqueur de la modernité qui, bien que philosophique et abstrait à son origine, s’est aujourd’hui mué en ambition cosmopolitique concrète. L’idéal d’un gouvernement mondial parvenant à pacifier le globe en l’unifiant semble pourtant, plus que jamais, inactuelle. L’idée d’un universum politique prenant la forme d’un État mondial n’est pas neuve. Elle a…

Continuer la lecture

Au-delà des droits de l’homme d’Alain de Benoist : une critique du droit contaminé par la morale

Dans un édito de la revue Éléments, Alain de Benoist expliquait que notre époque vivait le glissement de l’ancienne morale à un moralisme omniprésent. Face à cet impérialisme, il en appelait aux « libertins ».1 Son dernier essai, paru chez Pierre-Guillaume de Roux (réédition largement augmentée d’un ouvrage du même titre publié chez Krisis en 2004), propose…

Continuer la lecture