Stéphane Giocanti : « Boutang est un homme de la Renaissance »

Écrivain et historien de la littérature, Stéphane Giocanti a notamment publié TS Eliot ou le monde en poussières (Lattès, 2002), Charles Maurras, le Chaos et l’Ordre (Flammarion, 2006), C’était les Daudet (Flammarion, 2013). Ami et disciple de Pierre Boutang, il a fait paraître cette année chez Flammarion une biographie remarquable de l’auteur d’Ontologie du secret.

Stéphane Giocanti
Stéphane Giocanti, Photo Philippe Matsas © Flammarion

PHILITT : Pouvez-vous nous parler de votre rencontre avec Pierre Boutang ?

Stéphane Giocanti : Évidemment, la biographie que j’ai consacrée à Boutang tâche de suivre au mieux la tâche qu’elle se propose : la question que vous me posez ne concerne pas directement cette biographie – il y est question de Boutang, non de moi.

Étudiant à la Sorbonne, et m’intéressant à l’œuvre provençale de Maurras, j’étais tombé sur le Maurras, la destinée et l’œuvre de Pierre Boutang, par hasard, à la Procure, deux ans après sa sortie. Cet ouvrage me parut alors très ardu, mais je le dévorai, en découvris peu à peu la substance, les tensions, la complexité ; je reconnus là un immense dialogue dans lequel se révélait notamment toute une relation