René Guénon et la réforme de l’Occident

Aux éditions Allia vient de paraître La Crise du monde moderne de René Guénon. D’abord paru en 1927, ce livre-phare du métaphysicien français demeure d’une actualité brûlante, à l’heure où notre modernité commence à se défaire sous le poids de ses contradictions intellectuelles et sociales. En s’opposant à la « défense de l’Occident » autrefois prônée par…

Continuer la lecture

La cybernétique, le Golem du monde moderne

Cybernétique : le terme est désuet, sa signification presque entièrement disparue. Pourtant, il conserve comme une aura d’hypermodernité, à laquelle l’imaginaire futuriste qu’il convoque n’est sans doute pas étranger. Il se peut parfois que l’imaginaire soit plus clairvoyant que l’usage, que ce mot n’appartienne non pas au passé mais au présent de l’Humanité et à…

Continuer la lecture

Yves Lepesqueur : « Le cadavre de l’Occident s’est décomposé tandis que celui du monde musulman s’est momifié »

Yves Lepesqueur a travaillé en Syrie, au Liban, en Arabie saoudite ou encore en Iran. Chroniqueur à L’Atelier du roman, il est l’auteur d’une monographie sur Les Anciennes fêtes de printemps à Homs. Il vient de publier Pourquoi les Libanaises sont séduisantes (L’Harmattan), livre dans lequel il formule des réflexions originales sur l’histoire du Proche-Orient…

Continuer la lecture

« Tess d’Urberville » de Thomas Hardy : les débuts de l’industrialisation et le déclin d’un monde rural

Dans Tess d’Urberville, publié en 1891, Thomas Hardy livre le spectacle d’une société paysanne où l’introduction de la technique coïncide avec la perte de la foi. L’héroïne, Tess, assiste au développement de l’engrenage capitaliste, qui réifie le corps des femmes et bouleverse la physionomie du Wessex. Malgré toute l’adhésion de son auteur aux progrès de…

Continuer la lecture

Malcolm Lowry, la fureur des gouffres

Malcolm Lowry, né en 1909 à quelques encablures de Liverpool, est un romancier britannique dont l’œuvre centrale s’intitule Au-dessous du volcan. Publié en 1947 en Angleterre par l’éditeur Jonathan Cape, ce livre se définit comme la quête d’un Consul, qui plonge « toujours plus avant dans les ténèbres » à la recherche d’un paradis perdu….

Continuer la lecture

Laurent Ottavi : « Pour Christopher Lasch, l’homme de notre temps est un Prométhée anxieux »

L’historien et sociologue américain Christopher Lasch (1932-1994) a exprimé dans le contexte du New Deal sa défiance vis-à-vis de l’idéologie du Progrès. Ses ouvrages analysent notamment la mentalité nouvelle engendrée par la société de consommation (La Culture du narcissisme, 1979) ou encore la rupture entre le peuple et les élites (La Révolte des élites et…

Continuer la lecture

Le compagnonnage, une chevalerie ouvrière

Connu sans toujours être bien compris, le compagnonnage ne se résume pas à l’apprentissage technique, au Tour de France et à son fameux Chef d’œuvre : depuis l’origine, il fait également vivre une conception particulière du travail et du rapport de l’homme à la matière. À l’opposé des discours politiques sur le travail et loin…

Continuer la lecture

Alexis Zorba, personnage et roman nietzschéens

Rendu célèbre par son adaptation cinématographique avec Anthony Quinn, Alexis Zorba est le roman phare du prolifique auteur grec Níkos Kazantzákis (1883-1957), malheureusement encore peu traduit en français. Celui qui fut successivement nationaliste, révolutionnaire communiste et membre du gouvernement grec à la libération, partagé entre les influences de Homère, Bergson (son professeur à Paris) et…

Continuer la lecture

De Gaulle et les paradoxes de la modernité

Comme tout esprit un tant soit peu lucide et saillant, Charles de Gaulle échappe résolument à la stérile querelle entre zélotes du passé et chantres de l’avenir – ou, comme l’on dirait sur BFM TV, entre conservateurs et progressistes. On connaît son adresse du 14 juin 1960 où, invoquant le « génie du siècle »,…

Continuer la lecture