Saint Maxime le Confesseur : la liberté ou la mort

La doctrine du salut de saint Maxime le Confesseur, devenu dogme de l’Église universelle au VIe concile œcuménique (Constantinople III) en 680-681, est le trésor commun de l’Orient et de l’Occident. Cependant, l’enseignement de Maxime sur le salut est difficile d’accès, car dispersé dans les nombreux textes de ce grand Père de l’Église. Le livre La synergie entre…

Continuer la lecture

Patrick Chastenet : « D’après Ellul, la technique moderne a provoqué un renversement total »

Patrick Chastenet est professeur de science politique à l’université de Bordeaux et membre de l’Institut de Recherche Montesquieu (IRM-CMRP). Proche de Jacques Ellul pendant une vingtaine d’années jusqu’à sa mort en 1994, il est devenu l’un des principaux spécialistes de l’œuvre ellulienne, qu’il étudie depuis environ quarante ans. Directeur des Cahiers Jacques-Ellul, président de l’Association…

Continuer la lecture

Mircea Eliade : mythes et cataclysmes

En analysant différentes traditions religieuses et mythologiques, Mircea Eliade a disséqué le sens donné par les sociétés traditionnelles aux cataclysmes (guerres, épidémies, famines…). Au delà des spécificités propres à chaque peuple, l’historien des religions a mis en exergue l’opposition entre deux conceptions, traditionnelle et moderne, et a vu dans la pensée judéo-chrétienne une rupture majeure…

Continuer la lecture

La peur des épidémies et la construction de l’Occident moderne

Dans La Peur en Occident, l’historien Jean Delumeau explore les craintes des sociétés européennes entre le XIVe siècle et le XVIIIe siècle. En particulier, la peur des épidémies, qui explose après la Peste Noire, a profondément marqué la psychologie et la culture occidentales de son empreinte. En 1714, l’érudit italien Muratori, auteur d’un traité sur…

Continuer la lecture

La libération de l’ignorance selon Shankara

Le professeur Gian Giuseppe Filippi vient de publier, dans la collection Théôria de L’Harmattan, Doctrine et méthode de l’Advaita Vedanta du Swami Satcidanandendra Sarasvati. L’auteur y réaffirme, à l’opposé de notre empirisme moderne et athée qui se borne à la multiplicité des êtres, la doctrine de l’Advaïta Védanta de Shankara, selon laquelle l’ignorance humaine consiste à…

Continuer la lecture

Cripure, professeur de mépris dans Le Sang noir de Louis Guilloux

François Merlin est l’homme d’un seul livre : la Chrestomathie du désespoir, qu’il considère comme son chef d’œuvre mais qu’il n’a en réalité jamais écrit. Surnommé Cripure par les potaches, le héros du roman Le Sang noir de Louis Guilloux enseigne la philosophie. Sorte de « Hoffman retourné » selon son propre aveu, Cripure incarne le penseur…

Continuer la lecture

Guerre aux conservateurs : l’hérésie du dépôt légal

En 1832, Victor Hugo donnait, dans la Revue des deux mondes, un pamphlet intitulé Guerre aux démolisseurs. Espérant qu’« un cri universel appelle enfin la nouvelle France au secours de l’ancienne », il s’insurgeait contre les destructions effrénées du patrimoine national auxquelles se livraient ses contemporains. Deux siècles plus tard, l’époque s’enlise dans l’excès exactement inverse…

Continuer la lecture

Yves Pouliquen : « L’Académie est une idée de vieillards, qui se réunissent pour ne pas mourir »

Dans cet entretien testamentaire accordé à PHILITT deux jours avant son décès (survenu le 5 février 2020), le Professeur Yves Pouliquen, ophtalmologue, éminent chirurgien de l’œil, membre de l’Académie française et de l’Académie nationale de médecine, revient sur la tumultueuse histoire de l’Académie française durant la période trouble de la Révolution, qu’il a traitée dans…

Continuer la lecture

Thibault Isabel : « Le paganisme est un système de valeurs extrêmement discriminant »

Docteur en sciences humaines et essayiste, Thibault Isabel est directeur de la rédaction de la revue L’inactuelle. Il est notamment l’auteur du Paradoxe de la civilisation (La Méduse, 2010) et de Proudhon, l’anarchie sans le désordre (Autrement, 2017). Il vient de faire paraître, aux éditions du Passeur, un Manuel de sagesse païenne dans lequel il…

Continuer la lecture

Le sport à l’époque moderne : du divertissement à la rationalisation (2/2)

Le sport se définit au départ par son caractère anti-utilitaire. S’il peut posséder une dimension d’agrément ou même un caractère sacré comme chez les anciens Grecs, il échappe à tout impératif de production. Ce n’est qu’avec l’avènement de la modernité, et notamment avec le puritanisme protestant, qu’il va être redéfini par un excès de rationalisation. …

Continuer la lecture