Patrick Wotling : « Pour Nietzsche, la modernité c’est le platonisme en phase terminale »

Professeur à l’université de Reims et directeur du Groupe international de recherches sur Nietzsche (GIRN), Patrick Wotling a abondamment traduit et commenté le philosophe allemand. Dans son dernier Nietzsche. La conquête d’une pensée (Puf) et dans sa réédition de “Oui, l’homme fut un essai” : La philosophie de l’avenir selon Nietzsche (Puf – Quadrige), l’auteur…

Continuer la lecture

La conversation comme révolte littéraire

Dans Terre Lucide. Entretiens sur les météores et les signes des temps, réédité chez L’Harmattan (coll. Théôria), les écrivains Luc-Olivier d’Algange et Philippe Barthelet s’abandonnent au fleuve créateur de la conversation autour d’une question fondamentale : quelle forme peut prendre une écriture rebelle qui ne soit pas une littérature contraire, mettant en péril le geste…

Continuer la lecture

Voir le merveilleux : la redécouverte de l’imaginal

Le monde traditionnel est saturé d’images merveilleuses que la pensée moderne a souvent dépréciées au rang de productions « imaginaires » de l’Homme. Cette désacralisation du signe, qui prive les repères religieux de toute compréhension possible, se fonde pourtant sur une ignorance fondamentale : celle de l’« imaginal », dont l’herméneute Patrick Geay, dans Hermès trahi (1996), présente la…

Continuer la lecture

Derrida négateur

Si l’on pouvait croire achevée l’édition de l’œuvre déjà monumentale du plus lu des philosophes français récents, Brieuc Gérard vient de proposer au Seuil la publication d’un écrit inédit : Penser, c’est dire non. Dans ce cours magistral professé en 1960-1961, Jacques Derrida, dissertant auprès de ses étudiants sur une phrase du philosophe Alain, pose…

Continuer la lecture

La grande nuit sans étoiles

[Cet éditorial est paru initialement dans PHILITT #13] « Prévoir », « avoir de la vision », « voir loin » : quand il est question pour l’homme d’anticiper son avenir, il recourt spontanément au lexique de la vision. L’avenir, dit-on, se « voit ». Aussi n’est-ce pas pour rien si l’on qualifie de «…

Continuer la lecture