Du philistinisme au divertissement : Hannah Arendt et la crise de la culture

Sous un patronage heideggerien très dilué et, de manière condensée, dans le sixième chapitre de La crise de la culture, Hannah Arendt analyse deux formes aberrantes de rapport à la culture au sein de la société (Gesellschaft). Il s’agit, dans un cas (philistinisme) comme dans l’autre (divertissement), mais selon des modalités différentes, d’une hypertrophie des…

Continuer la lecture

Gabriel Martinez-Gros : « Pour Ibn Khaldûn, plus le pouvoir est barbare et mieux l’État fonctionne »

[Cet article est initialement paru dans la revue PHILITT #5 consacrée à la barbarie] Gabriel Martinez-Gros est professeur d’histoire médiévale à l’université Paris Nanterre. Spécialiste de l’Andalousie, il s’est aussi penché sur l’œuvre d’Ibn Khaldûn, auquel il a consacré plusieurs travaux, dont Ibn Khaldûn et les sept vies de l’islam (Actes Sud, 2006). Dans sa…

Continuer la lecture

La barbarie vivifiante de Julien Gracq

[Cet article est initialement paru dans la revue PHILITT #5 consacrée à la barbarie] Dans Le Rivage des Syrtes, Julien Gracq prend le contre-pied d’une conception exclusivement négative de la barbarie en la présentant comme un renouveau nécessaire à la revivification d’un vieil État somnolent. Le Rivage des Syrtes met en scène une vieille cité…

Continuer la lecture

Michel Henry : le savoir de la vie contre la barbarie de Galilée

[Cet article est initialement paru dans la revue PHILITT #5 consacrée à la barbarie] Dans La barbarie (1987), Michel Henry nous met en garde contre les prétentions des sciences modernes : l’objectivité qu’elles revendiquent n’est autre qu’un appauvrissement de la réalité. Selon lui, le savoir fondamental de l’homme, celui qui permet tous les autres, n’est pas…

Continuer la lecture

Éditorial – Nous sommes barbares

[Cet éditorial est initialement paru dans PHILITT #5] Le prophète Nathan soumit au roi David le cas suivant : voulant nourrir un voyageur, un homme riche préféra offrir l’unique brebis d’un pauvre homme plutôt que de sacrifier l’une de ses nombreuses bêtes. David fut scandalisé : « L’homme qui a fait cela mérite la mort…

Continuer la lecture

Achetez le 5e numéro de notre revue !

Commandez PHILITT #5 en cliquant ici. Sommaire du numéro : – un entretien avec Gabriel Martinez-Gros sur Ibn Khaldûn – un entretien avec Bruno Dumézil sur la représentation de la barbarie – des articles d’invités : Alexandre de Vitry (Péguy), Thibault Isabel, Yves Lepesqueur (Nagaï Kafû) – une fiction de Solange Bied-Charreton – un court…

Continuer la lecture

José Ortega y Gasset contre la barbarie de la spécialisation

Dans La Révolte des masses, José Ortega y Gasset décrit la contamination des sociétés modernes par « l’homme-masse ». Le triomphe de celui-ci est tel qu’il a su imposer son tempérament médiocre à tous les domaines de la vie. Alors que les sociétés traditionnelles définissaient l’individu d’élite comme un homme « total », le XXe siècle fait du barbare…

Continuer la lecture