Le Dieu caché chez François Mauriac

Thérèse Desqueyroux (1927) et Le Nœud de Vipères (1932) sont les deux romans les plus célèbres de François Mauriac. Les raisons de les rapprocher ne manquent pas, mais il semble qu’une d’entre elles mérite davantage d’attention : c’est dans ces œuvres que le rôle de la littérature selon Mauriac transparaît avec le plus d’évidence. Elle…

Continuer la lecture

Le journalisme de vérité et de justice de François Mauriac

La Seconde Guerre mondiale est terminée depuis sept ans quand François Mauriac décide de mettre de côté son œuvre romanesque pour embrasser pleinement la carrière journalistique. Ce monde, il ne l’avait jusque-là fréquenté que ponctuellement, lors de rares mais lumineuses contributions. L’écrivain catholique entre alors dans l’arène politique. Son incessant combat pour la justice et…

Continuer la lecture