« La Reprise » de Kierkegaard, ou le courage de la foi

Søren Kierkegaard, philosophe d’inspiration luthérienne, est une figure de l’existentialisme chrétien. Critique sévère des pasteurs de son milieu, il retourne à la source du luthéranisme avant sa mutation institutionnelle en Église concurrente de l’Église romaine. Kierkegaard se fait penseur radical de l’intériorité informelle de la foi. La « Reprise » (Gentagelsen) est un concept clef de sa philosophie…

Continuer la lecture

Érick Audouard : « Chez Castellani, rien n’est lettre, tout est Esprit »

Inconnu en France, Leonardo Castellani est pourtant un écrivain de grande valeur. Ce prêtre catholique argentin puise aussi bien chez Kierkegaard que chez Chesterton pour déployer une œuvre vivifiante où se mêlent postulats théologiques et considérations incisives sur la littérature. L’écrivain Érick Audouard a réuni et traduit pour la première fois en français plusieurs textes…

Continuer la lecture

L’existentialisme chrétien de Kierkegaard : le christianisme contre la chrétienté

La figure de Søren Kierkegaard est assurément paradoxale : le philosophe danois dit s’opposer à la chrétienté au nom du christianisme. Existerait-il un « christianisme anti-chrétien » ? Si la pensée de Kierkegaard semble être une énigme, la clef pour résoudre celle-ci doit être située dans la perception particulière de la foi que propose le philosophe — et dans son approche…

Continuer la lecture

La quête chez Andreï Tarkovski (3)

La quête obéit à une autre logique que l’univers dans lequel évoluent ces personnages. Bien qu’irrationnelle, elle demeure nécessaire. Les personnages, une fois embarqués dans cette quête, cette ligne de fuite, ne peuvent y renoncer. Par exemple Alexandre dans Le Sacrifice reniera sa famille en se sacrifiant, car ce fut l’unique solution, l’unique réponse qu’il…

Continuer la lecture

La quête chez Andreï Tarkovski (1)

Andreï Tarkovski est un cinéaste russe, né en 1932 à Zavroje au bord de la Volga. Son père fut le célèbre poète Arséni Tarkovski. Il étudie à Moscou la peinture, la musique et l’arabe. En 1959, il rentre à la célèbre école de cinéma soviétique, le VGIK, dont seront aussi issus Otar Iosselani ou Alexandre…

Continuer la lecture