Accueil / Actualité / Le complotiste

Le complotiste

Le complotiste est un être double : il est à la fois très critique et très naïf. Critique envers la thèse officielle qu’il récuse et naïf envers la version alternative qu’il défend. Le complotiste doute mais son doute est sélectif. Loin du doute méthodique et universel de Descartes, il doute, soupçonne, questionne seulement quand ça l’arrange.

220px-EyeL’erreur du complotiste tient dans cette pratique lunatique du doute. L’esprit critique qu’il revendique n’est souvent qu’un masque idéologique. Personnage imaginatif, le complotiste est prêt à tout pour faire dire au réel des choses qu’il ne dit pas. En fait, ce qui le caractérise, c’est son mépris du réel. Mépris proportionnel à l’adoration qu’il porte à son délire paranoïaque. La version alternative proposée par le complotiste possède en effet un caractère sacré. L’ardeur qu’il déploie pour vérifier les sources de la version officielle disparaît complètement dès qu’il s’agit d’examiner les siennes propres.

Le complotiste ne croit pas au hasard. Il enferme l’histoire humaine dans une logique de préméditation.

Le complotisme est séduisant. Et il séduit même les esprits les plus brillants : Bigard, Kassovitz, Cotillard, AKH, pour ne citer qu’eux. Le complotisme prétend tenir sa légitimité de moult experts. Discipline transformiste, le complotisme peut faire d’un boucher un architecte, d’un ancien activiste du Ku Klux Klan un historien objectif ou d’un libraire un expert en géostratégie. Le complotiste ne croit pas au hasard. Il enferme l’histoire humaine dans une logique de préméditation. Tout ce qui arrive est toujours voulu, poussé par une puissance abstraite : le gouvernement, l’Empire, l’oligarchie, la CIA, l’homme à la cigarette, la Reine d’Angleterre, Jack Lang…

Le complotiste est en fait l’union désastreuse d’un esprit critique hémiplégique et d’un corps condamné à l’état larvaire

Salim Laïbi, "le libre penseur"

Salim Laïbi, « le libre penseur »

Son raisonnement se base sur une question qui, à ses yeux, a valeur d’argument : « A qui profite le crime ? » Simplette déduction que celle qui affirme que le bénéficiaire d’un crime en est nécessairement l’instigateur. En mauvais détective, le complotiste désigne bêtement le coupable idéal. Une relecture des œuvres complètes d’Agatha Christie pourrait servir de thérapie au complotiste. Le complotiste n’est pas le combattant lucide qu’il prétend être, c’est un défaitiste qui s’ignore. En croyant identifier la cause (ex : CIA), il en fait un monstre omnipotent contre lequel il ne peut rien. Cette conception étrange de la causalité rappelle la Volonté schopenhaurienne : une entité transcendante qui veut pour nous et qui par la même occasion nie le concept de liberté. Le complotiste qui se positionne comme être agissant, voire résistant, est réduit à l’impotence la plus complète. Le complotiste ne peut rien face aux événements qu’il décrit. Son constat, en plus d’être faux est infécond, car invitant à la résignation. Le complotiste est en fait l’union désastreuse d’un esprit critique hémiplégique et d’un corps condamné à l’état larvaire.

M.

4 plusieurs commentaires

  1. J’ai lu quelques-uns de vos articles et je suis très surpris par celui-ci, car il est à mon avis assez contradictoire par rapport à certains autres que vous avez écrit. Je m’explique : vous parlez souvent de diabolisation des esprits libres dans une société où seule la bien-pensance est tolérée. Or un complotiste est justement, pour cette raison un ennemi à éliminer, car il remet en cause les fondements de la société présentée comme idéale par une lobotomisation des esprits. Je pense que vous êtes donc manipulé sans le savoir par l’omnipotence des médias qui présente le « complotiste » comme l’imbécile suprême, là est leur fourberie ultime. Car tout ce qui est ridicule, risible, est nécessairement sans fondement, et donc ne mérite même pas la peine de s’y intéresser… Or vous devriez justement vous y intéresser de plus près, vous qui justement critiquez le système médiatique autocratique ! D’ailleurs, une fois que vous l’aurez compris, vous ne regarderez plus les médias de la même manière, car vous verrez que les « chiens de garde », journalistes du système, cadrent toujours le débat sur le « politiquement correct » affublant du titre de « complotiste » ou d' »antisémite », toute personne qui sort du périmètre autorisé. C’est d’ailleurs assez visible une fois qu’on connaît les rouages du système, et c’est d’autant plus révoltant que c’est contraire à la liberté d’expression, surtout qu’ils ont infiltré l’intégralité des médias devenant ainsi le bras armé du pouvoir.

    Car les « complots » sont à l’origine de la société occidentale actuelle, et cela depuis plusieurs siècles (notre société privilégiant aujourd’hui la manipulation insidieuse à la force pure de l’époque de la monarchie, c’est cela la vraie conséquence de la démocratie), en commençant par la récupération de la révolution française par la bourgeoisie, puis avec la guerre Mexico-américaine puis hispano-américaine, par exemple, etc. D’ailleurs, plus l’époque est récente, plus les exemples sont nombreux :
    – Pearl Harbour en 1945, il n’y a pas de preuve mais nous savons de source sûre aujourd’hui que les USA avaient infiltré les moyens de communication japonais, en théorie, il aurait donc été possible d’éviter les événements d’Hawaï, mais Roosevelt jure qu’il n’était au courant de rien (alors que justement, il a tout fait pour rendre la défaite totale en retirant quelques jours avant les attaques des moyens de défense indispensables… ) Ainsi, il pouvait relancer son économie déclinante en rentrant en guerre contre l’Allemagne. Et ensuite après leur victoire programmée, les US ont pu prendre le contrôle de l’Europe de l’Ouest, ce qui aboutira par un magnifique plan Marshall, et les accords de Bretton Woods consacrant la victoire du capitalisme anglo-saxon sur le monde)
    – Le renversement de Mossadegh en Iran en 1953, par un coup d’Etat fomenté par la CIA (vérifié), de façon à mettre en place le shah beaucoup plus docile face aux injonctions américaines nécessaires pour faire main basse sur le pétrole iranien
    – Omar Torrijos du Panama, président nationaliste, méfiant à l’égard des États-Unis et non-accessible à la corruption, assassiné dans un crash d’avion, le 24 mai 1981,
    – Jaime Roldós Aguilera, président de l’Équateur, mort assassiné dans un crash aérien le 31 juillet 1981 pour les mêmes raisons
    – Patrice Lumumba, président RDC assassiné par la CIA et la Belgique, idem
    – Salvador Allende, renversé par la CIA, (pas de certitude, mais de gros doutes), le président a lui-même fait part de ses doutes à la radio avant de mourir
    – Jacobo Arbenz Guzmán, président du Guatemala renversé par la CIA en 1954, idem
    – Thomas Sankara, président du Burkina Faso assassiné car incorruptible dans les années 1980, idem, il faut donc comprendre que là est le sort réservé à ceux qui s’opposent à l’impérialisme américain et n’en ont pas les moyens…
    – L’assassinat de Kennedy en 1963 peut être mis dans la même catégorie, car il refusait de se plier à la loi de l’Etat profond américain c’est à dire la FED et l’hyper-classe. Voici ce qu’il disait qq jours avant de se faire assassiner : « La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions. » John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), dans un discours fait à l’Université Columbia le 12 novembre 1963, dix jours avant son assassinat
    – Les incidents du golfe du Tonkin au Vietnam juste après la mort de Kennedy (Kennedy s’y opposait), révélés par Daniel Ellsberg. Ils ont permis grâce à un mensonge d’Etat de multiplier les budgets et les unités pour attaquer le Vietnam
    – Les attentats de Bologne en 1980 (les services secrets italiens sont impliqués de manière formelle, avec la CIA), l’idée étant de diaboliser les communistes, en leur attribuant la responsabilité de l’attaque (augmentant ainsi leur influence en Europe occidentale)
    – Coluche ? Je ne sais pas, mais dès l’instant où il a mis son nez en politique, il est devenu gênant, surtout qu’il a plus ou moins découvert les arcanes du pouvoir et qu’il préparait un show terriblement explosif sur le pouvoir français. Sa mort est couverte de suspicion… Mais il n’y a pas de preuves.
    – Tentative de coup d’Etat contre Chavez fomentée de toutes pièces par la CIA (ironiquement, cela lui sera reproché dans les médias, faisant ainsi de lui un « dictateur » alors qu’il a été élu démocratiquement avec 80% des voix au suffrage universel…)
    – L’invention des armes de destruction massive en Irak, ne sont qu’une conséquence de l’échec de la tentative 1) de corruption de Sadam, puis 2) de son assassinat et enfin 3) d’un coup d’Etat
    – Même chose pour Kadhafi en Lybie
    – En Syrie, les soi-disants armes chimiques rentrent dans le même schéma de manipulation mais Poutine a « sauvé » Assad avec l’appui de la Chine et des pays émergents, obligeant ainsi l’Occident à faire machine arrière dans le processus de guerre. -> Cet événement marque un point de rupture avec la politique impérialiste unipolaire américaine dans le monde donnant naissance à un monde multi-polaire encore plus dangereux si les américains continuent à vouloir imposer leur destinée manifeste.
    – Le 11/9/2001 est dans la lignée de tout ceci, et il y a de nombreuses preuves pour un peu qu’on cherche. D’ailleurs, force est de constater qu’avec cet attentat, les US changent historiquement d’ennemi passant des communistes aux islamistes, pouvant ainsi justifier leurs guerres impérialistes comme par magie. D’ailleurs, la guerre en Irak par un glissement sémantique bien senti semblait presque se justifier pour se protéger du terrorisme… L’opinion publique considérant alors l’islamiste à 20.000 km de chez lui comme dangereux pour sa propre sécurité…

    Je précise que tout ce que j’ai écrit ci-dessus est documenté, si vous vous y intéressez, je peux vous communiquer des liens.

    « L’individu est handicapé lorsqu’il se trouve face à face avec une conspiration si monstrueuse qu’il ne peut croire qu’elle existe » Joe Edgar Hoover, ancien directeur FBI

    « Je suis inquiet pour la sécurité de notre belle nation; pas tant à cause d’une quelconque menace de l’extérieur, mais d’avantage à cause des forces insidieuses qui y opèrent de l’intérieur. »
    Général Douglas MacArthur

    « En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. » Franklin D. Roosevelt

    « Le terrorisme est la meilleure arme puisque rien ne fait réagir davantage les gens que la peur d’une mort prochaine » Adolf Hitler

    « Pour nous unir, nous avons besoin d’un ennemi commun » Condoleeza Rice

    Bref, si vous en doutez, vous devriez visionner certaines vidéos sur internet qui devraient vous faire changer d’avis, car elles sont sans équivoque. Je me suis d’ailleurs beaucoup intéressé à la question, très proche du doute méthodique de Descartes justement, étant moi-même ingénieur de formation, et essayant de fonctionner avec logique et raison (du moins j’essaie), plutôt qu’à l’émotion, suscitée par le journalisme d’aujourd’hui !

    De plus, vous parlez de Bigard comme d’un esprit vif, je vous parlerai pour ma part plutôt de Chavez, de Rolland Dumas (ex ministre des affaires étrangères français), de Chauprade, brillant géopoliticien français (licencié suite à ses déclarations), de Michel Collon, d’Eric Laurent (2 journalistes d’investigation très sérieux), de Le Pen (qui n’avait rien à gagner en dénonçant le complot), Noam Chomsky, Etienne Chouard, Michel Drac, Pierre Hillard, et de nombreux agents CIA qui ont parlé (connaissant les méthodes) etc, mais ils sont tellement nombreux… Et leur dénominateur commun est toujours qu’ils sont libres et indépendants (pas comme tous ceux que nous voyons dans les médias qui ne diraient pas la vérité s’ils la connaissaient, de toute façon). Sachez par ailleurs, qu’au Moyen-Orient par exemple, personne ne croit à la thèse officielle du 11 Septembre, et dans certaines zones d’Amérique latine non plus. Et donc au final, si le matraquage médiatique est aussi important chez nous, ce n’est que parce qu’en tant que vassal es Etats-Unis, nous sommes dans sa sphère d’influence (exemple Snowden). Et par ailleurs, sachez qu’aux US, plus de la moitié de la population américaine croit que le 11/9 est un inside job. Seulement, la lobotomisation des esprits a un second effet au delà du mensonge et de la manipulation : elle affaiblit l’esprit et l’envie de révolte. C’est pourquoi, malgré l’ampleur de la catastrophe, par manque de courage et par habitude de soumission, les américains continuent à obéir à ce système destructeur.

    Bref, tout cela pour dire que je crois que vous critiquez le système médiatique mais que vous êtes encore sous son influence sans le savoir, car en émettant cette critique sur les complotistes, vous êtes encore à mi-chemin entre la dissidence authentique éclairée et le système. Je vous invite donc à franchir le pas et à devenir un résistant authentique, car une fois que vous aurez compris ceci, vous aurez compris l’intégralité de la manipulation (et donc les risques à venir si nous ne réagissons pas vite) ! Car sans le savoir aujourd’hui, vous tournez en ridicule avec cet article, ceux qui sont vos amis : les vrais dissidents diabolisés par le système de la pensée unique.

    Pourquoi je vous dis tout cela ? Parce que vous avez visiblement quelque talent d’écriture et certainement d’orateur, et que cela implique des responsabilités, car j’imagine que vous avez sans doute de l’influence sur des gens, qui eux-même en ont sur d’autres. Il serait donc dommage que cela soit contre-productif car le complot du 11/9 est un événement clé pour comprendre la politique occidentale d’aujourd’hui. C’est pourquoi, la diabolisation des médias a rendu le sujet tabou. D’ailleurs, comme il n’est pas facile d’en parler, beaucoup de dissidents utilisent des chemins détournés pensant que le 11/9 doit être l’aboutissement d’un cheminement logique de compréhension du système, plutôt qu’un argument, car en parler directement a souvent comme conséquence de faire se braquer les gens et de les rendre imperméable à la discussion.

    Alors pourquoi je vous dis tout ça : parce que je suis convaincu que lorsque nous serons assez nombreux à avoir compris qui nous domine et ce dont ils sont capables, il se passera sans doute quelque chose de positif… Et le temps joue contre nous, car ils sont capables des pires manipulations. D’ailleurs ne sont-ils pas à l’origine des pires guerres et des pires crises de l’histoire…

  2. Si vous voulez comprendre le monde et qui le dirige, je vous invite à lire « le grand échiquier » de Zbigniew Brzeziński, un des conseillers des présidents américains avec Kissinger, et Soros, entre autres. Le mot cynisme apparaît ici dans toute sa splendeur, vous allez déchanter…

    Je vous recommande aussi le blog de Michel Drac : scriptoblog.com , dans la section géopolitique, vous verrez des résumés d’essais de différents auteurs sur le sujet. A vous de faire votre choix si vous voulez creuser la question.

    Cela dit, j’insiste sur le fait que la géopolitique est essentielle pour comprendre le monde tel qu’il est. Vous ne pouvez pas à la fois citer Maurras de manière si brillante dans votre dernier article et en même temps faire un tel procès aux complotistes.

  3. Si je vous comprends bien, je ne suis pas un esprit libre parce que je ne suis pas partisan de la théorie du complot? Les complots existent, c’est indiscutable. Mais ce que je vois déferlé depuis quelques années sur internet me sidère, notamment les dernières vidéos sur les attentats de Boston ou sur l’assassinat du militaire britannique dans la banlieue de Londres. Les explications présentées par les différents « complotistes » sont tellement ridicules que je préfère m’en tenir à la version officielle. Je pourrais dire la même chose de la théorie sur la tour 7. Les théoriciens du complot ne montrent jamais l’incendie monstre qui a ravagé la tour pendant une dizaine d’heure, seulement la partie la moins exposée aux flammes.

  4. Vous êtes indéniablement un esprit libre mais je trouve dommage que vous portiez un jugement si sévère sur les « complotistes » alors que vous n’avez visiblement pas passé autant de temps qu’eux à vous intéresser aux événements.

    qq vidéos pour mieux comprendre, je vous les recommande vivement :
    http://egaliteetreconciliation.fr/11-Septembre-le-nouveau-Pearl-Harbor-partie-3-20845.html
    http://www.youtube.com/watch?v=fAU7BerV9PA

    N’importe comment, que ce soit par ces vidéos, ou par certains ouvrages, il serait souhaitable que vous vous penchiez de plus près sur les événements dits « complots » avant d’écrire de telles critiques sur les « complotistes ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*