Dominique de Villepin : « Changer un mauvais régime par la force n’est pas une solution »

Dominique de Villepin a été ministre des Affaires étrangères (2002-2004) puis Premier ministre (2005-2007) sous la présidence de Jacques Chirac. Il s’était distingué en prononçant en 2003 le désormais célèbre discours à l’ONU contre la guerre en Irak. En 2016, il a publié Mémoire de paix pour temps de guerre, essai dans lequel il invite la…

Continuer la lecture

Le Meilleur des mondes ou l’illusion d’un bonheur éternel

Le visionnaire Aldous Huxley, dans sa célèbre dystopie Le meilleur des mondes, crée une société fictive mêlant productivisme, technocratisme, eugénisme et contrôle intégral de l’individu. En préfigurant les totalitarismes, il a montré avant l’heure en quoi le scientisme aveugle ne pouvait mener qu’au désastre. Paru en 1932, période de la montée des nationalismes et des totalitarismes, Le…

Continuer la lecture

De la proximité entre common decency et éthique des Anciens

Les défenseurs du relativisme moral opposent à toute contestation, au nom d’un principe de tolérance dévoyé,  l’épouvantail d’un totalitarisme religieux et puritain. Des alternatives à ces deux frères ennemis existent pourtant, que ce soit dans le monde antique ou dans un certain socialisme. La privatisation de la morale est au fondement de la pensée libérale. Pour…

Continuer la lecture

L’Homme irrationnel : du Zola chez Allen

Dix ans après Match Point, Woody Allen reprend dans L’Homme irrationnel son étude des liens entre chance et morale. Le film, passant du tableau innocent d’un milieu universitaire américain au véritable thriller, interroge le sens de la vie et illustre une question morale déjà vu chez Zola. [L’article dévoile certains éléments de l’intrigue] L’Homme irrationnel…

Continuer la lecture

Qui aura la peau de Malaparte ?

Pour Curzio Malaparte, la libération de l’Italie du joug mussolinien par les Alliés est une illusion. L’écrivain y voit plutôt le triomphe du matérialisme et du consumérisme. Surtout, il déplore la misère qui frappe le peuple napolitain en même temps que la décadence dans laquelle se vautrent ses élites. Dans La peau qui paraît en…

Continuer la lecture

L’Idiot de Dostoïevski : raconter l’idée de mort

Mourir pour mieux renaître. Ainsi pourrait-on résumer l’expérience de jeunesse de Dostoïevski. En effet, son engagement dans un groupuscule révolutionnaire lui a valu de vivre le supplice psychologique ultime : un simulacre d’exécution organisé par le Tsar Nicolas Ier. Dans L’Idiot, Dostoïevski, par la voix du Prince Mychkine, revient sur cet évènement crucial. La jeunesse de…

Continuer la lecture

John Cowper Powys : pourquoi Dostoïevski est le plus grand de tous les romanciers

Dans son essai sur Dostoïevski, l’écrivain gallois John Cowper Powys ne passe pas par quatre chemins. À ses yeux, Dostoïevski est le plus grand des romanciers. Le caractère définitif de son affirmation l’oblige à une analyse approfondie et pertinente. Dostoïevski est le plus grand des romanciers. Voilà ce que dit John Cowper Powys. Rien de…

Continuer la lecture