Interstellar de Christopher Nolan : un blockbuster odysséen

Hollywood n’a pas fini d’explorer l’espace. Si Sandra Bullock s’était contentée d’évoluer en orbite autour de la Terre dans l’excellent Gravity d’Alfonso Cuarón, Matthew McConaughey, quant à lui, visite l’infini de la galaxie, du temps et du son dans Interstellar. Pour son dixième long-métrage, le réalisateur Christopher Nolan conserve la force visuelle de Inception tout…

Continuer la lecture

La Planète des singes : l’affrontement de Matt Reeves, hommage tardif au cinéma de John Ford

La série de films La Planète des singes n’est pas seulement prétexte aux effets spéciaux et aux maquillages époustouflants.  Elle traite à sa manière un thème majeur du récit américain, la conquête de l’Ouest. Le nouveau blockbuster de Matt Reeves constitue-t-il un simple étalage technologique ou se risque-t-il à un retour aux sources ? La…

Continuer la lecture

Terry Gilliam : marginalité et esthétique de la folie

À  l’occasion de la sortie en salle de Zero Theorem, nous nous proposons de revenir sur l’œuvre d’un cinéaste apprécié en France, Terry Gilliam. Grâce à des choix esthétiques discutables mais singuliers, il a su fidéliser les spectateurs par sa capacité à mettre en scène l’étrange et la folie. Le recours au plan incliné (parfois…

Continuer la lecture

Her de Spike Jonze : désincarnation du rapport amoureux

Après Dans la peau de John Malkovich, fable farfelue et perverse, Adaptation, film vertigineusement réflexif  et Max et les Maximonstres, conte pour enfant revisité avec une grande violence visuelle, Her continue l’œuvre féerique et insolite de son créateur Spike Jonze. [NLDR : attention, cet article révèle des éléments de l’intrigue.] Quel est cet amour mis…

Continuer la lecture

The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson : la fin du monde d’hier

Huitième long-métrage de Wes Anderson, The Grand Budapest Hotel se présente comme la synthèse quasi-parfaite d’un réalisateur qui place le style et le raffinement au sommet de l’art cinématographique. Pour la première fois, il invoque la notion d’Histoire dans une singulière et exaltante narration faite de couleurs pastels et de costumes dandy. En réutilisant ses…

Continuer la lecture

Twelve years a slave de Steve McQueen : désir de liberté et liberté du désir

À l’occasion de la sortie de Twelve years a slave, retour sur l’œuvre cinématographique de Steve Rodney McQueen (aucun lien avec le célèbre acteur), un combat engagé pour la liberté qui passe paradoxalement par une mise en scène à la fois maitrisée et verrouillée. [Attention : cet article est susceptible de révéler des éléments de l’intrigue des…

Continuer la lecture