Jean de Saint-Cheron : « L’onanisme, c’est l’esprit bourgeois et c’est l’esprit du monde moderne »

Jean de Saint-Cheron est diplômé de Sciences Po Paris et de la Sorbonne. Il travaille à l’Institut catholique de Paris et collabore à la revue Magnificat. Les bons chrétiens (Salvator, 2021), son premier livre, est une charge virtuose et drôlatique contre l’esprit bourgeois. Rempli de références littéraires familières au lecteur antimoderne (Péguy, Bloy, Bernanos, Claudel…

Continuer la lecture

De l’au-delà à l’en-deçà

L’écrivain, poète et essayiste Luc-Olivier d’Algange observe la modernité comme le théâtre d’une grande contradiction littéraire. D’antiphrases en antiphrases, celles de l’égalité, de l’hédonisme, de l’identité, de l’herméneutique ou de l’universel, chacun de ses grands discours forment tous autant de mensonges qui se laissent finalement résumer à une hérésie anthropologique et spirituelle fondamentale : la…

Continuer la lecture

Julien Syrac : « La crise du Covid, ce lourd fardeau d’être moderne en mode mineur »

Déshumanité, imposant premier essai de Julien Syrac, romancier, poète et traducteur de 32 ans, est le portrait de notre société libérale contemporaine à l’heure du Covid, tout autant qu’un exposé nourri d’idées fusantes autour d’une thèse principale : la lutte entre réalisme et romantisme politique, de Pascal et Rousseau à Houellebecq, Wohlleben et Alice Coffin. Déshumanité…

Continuer la lecture

Alexandra Arcé : « Jung joue de la confusion entre le psychique et le spirituel »

En 2018, Alexandra Arcé proposait une lecture jungienne de l’Expérience de mort imminente (éd. Temps présent). Mais entre temps, la psychanalyste a passé l’œuvre de Carl Gustav Jung au crible des objections adressées par René Guénon à sa psychologie analytique. Dans Jung et l’occulte. La psychologie analytique au regard de la Tradition (éditions R&N), elle…

Continuer la lecture

L’impersonnalité de Flaubert : un style métaphysique

Le style de Flaubert est régi par le principe d’impersonnalité. Mais cette notion, aussi célèbre que complexe, est sujette aux contre-sens et aux interprétations réductrices. On insiste souvent sur son lien avec l’objectivité scientifique, à une époque où les romanciers se rêvent en hommes d’étude. On signale à juste titre ses rapports avec l’ironie, dont…

Continuer la lecture

René Char ou le rameau du premier soleil

Située à la lisière de la nuit et du matin, la poésie de Char ne manque pas de souffle pour s’arracher aux fixations et aux scléroses qui entravent souvent le discours poétique. Cette intransigeance fonde le sol sur lequel battent les mots du poète, lui conférant une force singulière, une vie, auxquelles les définitions avortent…

Continuer la lecture

Renaud Vignes : « Notre temps est en train de devenir inhumain »

Docteur en sciences économiques, Renaud Vignes s’intéresse, depuis plusieurs années, à la place et à la valeur du temps dans l’économie contemporaine. Dans un récent ouvrage, paru chez R&N en septembre de cette année, L’accélération technocapitaliste du temps, il pousse, avec une très grande radicalité, sa réflexion sur le sujet. PHILITT : À partir de…

Continuer la lecture