Joseph de Maistre contre le protestantisme

Dans Sur le protestantisme, Joseph de Maistre critique très violemment l’esprit de la Réforme, responsable selon lui de l’affaissement de la monarchie et, par conséquent, de l’avènement de la Révolution française. Pour l’auteur contre-révolutionnaire, la religion protestante, animée par un esprit de révolte, est un danger terrible pour l’autorité ainsi que pour la foi. Dans…

Continuer la lecture

Renouveau de la droite littéraire : un sectarisme qui se prend pour de la subversion ?

Ils disent aimer Louis-Ferdinand Céline, Léon Bloy, Ezra Pound… Mais qu’aiment-ils vraiment chez eux ? Leur adoration est-elle esthétique ou politique ? La littérature doit-elle se résumer à cette fascination pour les écrivains controversés ? Petite satire de cette jeune garde qui se réclame de la « droite littéraire ». Nul n’est plus zélé qu’un nouveau…

Continuer la lecture

Providentialisme et théologie politique chez Joseph de Maistre

Les Considérations sur la France de Joseph de Maistre, publiées en avril 1797, ne sont pas seulement l’expression d’une défiance vis-à-vis de la République et de l’esprit des Lumières. Elles sont, peut-être avant tout, un essai de théologie politique et la première formulation du providentialisme maistrien. Si, pour Maistre, la Révolution française est bel et…

Continuer la lecture

Pierre Glaudes : « Chez Bloy, le bourgeois se définit par sa bêtise, par sa sentimentalité, par son hypocrisie, par son néant »

Pierre Glaudes est professeur de littérature à l’Université Paris IV-Sorbonne. Ses travaux portent sur les romanciers français (Balzac, Chateaubriand, Mérimée) et la littérature d’idée (Joseph de Maistre) au XIXe siècle. Il s’intéresse également au roman et à la nouvelle « fin de siècle » (Léon Bloy, Barbey d’Aurevilly, Villiers de l’Isle-Adam). Il a notamment dirigé l’édition des…

Continuer la lecture