Michel Maffesoli : la catholicité comme remède à la modernité

Alors que les cent cinquante ans du rétablissement de la République viennent d’être célébrés, le gouvernement actuel tente de redonner de la vigueur à l’unité républicaine en préparant une loi « contre le séparatisme ». Pourtant, dans des sociétés occidentales de plus en plus fractionnées, les laïcité, fraternité et unité républicaines sont réduites à l’état…

Continuer la lecture

L’obéissance, fondement de l’ordre social chrétien

L’obéissance est une vertu bien étrangère au monde moderne, pétri d’orgueil et d’individualisme. Présente de façon embryonnaire chez les Grecs, à la manière d’une « intuition pré-chrétienne » selon le mot de Simone Weil, la vertu d’obéissance sera le grand message de la Révélation chrétienne, avant qu’elle n’inonde l’ordre social médiéval.  L’obéissance est au cœur du christianisme….

Continuer la lecture

La double nature du Christ dans la doctrine akbarienne

On a coutume de croire que l’islam amoindrit la qualité du Christ par rapport au christianisme en faisant de lui un simple prophète et un « envoyé » parmi d’autres. C’est méconnaître la portée de la doctrine islamique de la prophétie et de l’apostolat. L’exégèse d’Ibn ‘Arabi, qui demeure sans conteste le maître absolu de l’ésotérisme islamique,…

Continuer la lecture

Fondation du cogito cartésien : subjectivisme et entrée en modernité

René Descartes repense les fondements de la connaissance et met en place une philosophie unissant les sciences en un savoir universel. Pour ce faire, il élabore une nouvelle approche où l’individu est la source de toute réflexion philosophique. Il contribue donc, après Montaigne, à faire entrer la pensée française dans la modernité. Dans la première Méditation, Descartes opère une refondation…

Continuer la lecture