Faust, une nouvelle histoire de la création

[Cet article est initialement paru dans PHILITT #6] Depuis que les nations européennes ont renoncé à leurs devises respectives, la rigueur allemande domine un continent qui peine encore à conquérir l’harmonie économique tant espérée. Sans doute savait-on l’Allemagne particulièrement scrupuleuse en la matière ; la crise grecque aura dévoilé l’inflexible austérité avec laquelle elle administre…

Continuer la lecture

Jean-Yves Le Naour : « Durant la Grande Guerre, la France se présentait comme une puissance musulmane »

Spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l’entre-deux-guerres, Jean-Yves Le Naour est docteur en histoire et directeur de la collection L’histoire comme un roman chez Larousse. Il a écrit plusieurs ouvrages sur la Grande Guerre, dont 1917 : la paix impossible et 1918 : l’étrange victoire. Il vient de publier Djihad 1914-1918 aux éditions Perrin. PHILITT :…

Continuer la lecture

La Réforme radicale : Thomas Müntzer et la théologie de la révolution

L’histoire, affirme-t-on souvent, est écrite par les vainqueurs. C’est particulièrement le cas pour l’histoire de la Réforme. Alors que le personnage et la théologie de Martin Luther sont aujourd’hui célèbres, qui, à l’exception des spécialistes, connaît l’œuvre de son plus grand rival non catholique, Thomas Müntzer ? Pourtant, ce réformateur révolutionnaire, aussi populaire que son adversaire…

Continuer la lecture

Martin Luther, réformateur malgré lui

Martin Luther est aujourd’hui considéré comme le premier des grands réformateurs et comme le premier théologien protestant. Mais, s’il est bien devenu un réformateur, il n’a jamais cherché à l’être : c’est uniquement en réaction aux événements et aux demandes insistantes de ses disciples qu’il construit un système théologique « luthérien ». Cette figure de théologien que l’on…

Continuer la lecture

Maurice Barrès et l’Allemagne : méfiance et espoir d’un nationaliste

Brouillée par la durable empreinte que laissa son antisémitisme, l’attitude de Maurice Barrès envers l’Allemagne se révèle à bien des égards complexe et profonde. Admirateur de la culture germanique, l’écrivain méprise l’orgueil militaire de la Prusse autant qu’il défend le retour de l’Alsace-Lorraine dans la nation française. Davantage que l’esprit de revanche, c’est la conscience…

Continuer la lecture

Jacques Bainville, chroniqueur de la Ve République ?

Les éditions des Belles Lettres ont réédité, sous le titre Doit-on le dire ?, le recueil des chroniques livrées par Jacques Bainville au journal Candide de 1924 à 1936, l’année de sa mort. L’auteur, que l’on connaît surtout comme historien de la France ou de l’épopée napoléonienne, s’y fait commentateur de la vie de la IIIe République,…

Continuer la lecture

Le monde contre Richard Wagner

Personne ne reste indifférent à l’écoute des œuvres de Richard Wagner, qui demeure un personnage à part dans l’histoire de la musique. Si ses admirateurs sont nombreux, ses détracteurs le sont peut-être encore davantage, et la lecture de leurs critiques, étonnamment diverses et parfois contradictoires, permet de comprendre encore mieux ce qui caractérise l’originalité absolue…

Continuer la lecture

Michel Laval : « Péguy est mort en officier français debout face à l’ennemi »

Michel Laval est avocat et essayiste. Il a publié en 1992 Robert Brasillach, la trahison du clerc (Hachette Littérature) et en 2005 L’homme sans concessions, Arthur Koestler et son siècle (Calmann-Lévy). Chez ce dernier éditeur est paru cette année Tué à l’ennemi, La dernière guerre de Charles Péguy qui a obtenu le Prix de l’Académie française….

Continuer la lecture