Aristote : aux origines de la phénoménologie

On attribue, à juste titre, l’invention de la phénoménologie au philosophe allemand Edmund Husserl. Cette discipline, qui s’est fixée comme objectif d’étudier non plus l’être en soi mais les manifestations de l’être, c’est-à-dire l’être en tant qu’apparaissant, en tant que surgissant dans le monde, opère une rupture avec la tradition métaphysique. Kant est le premier…

Continuer la lecture

Weininger : critique de Sexe et Caractère

Otto Weininger est un philosophe autrichien connu pour son ouvrage Sexe et Caractère. Sa mort prématurée à l’âge de 23 ans a définitivement consacré son œuvre. Admiré par Freud et Wittgenstein, Weininger est un penseur dense et complexe. Si les thèses qu’il soutient peuvent choquer aujourd’hui, nous préférons lui opposer des arguments philosophiques plutôt que…

Continuer la lecture

Les Déracinés de Maurice Barrès : une critique de la morale kantienne

« Il n’y a donc qu’un unique impératif catégorique, et c’est celui-ci : Agis seulement d’après la maxime grâce à laquelle tu peux vouloir en même temps qu’elle devienne une loi universelle. » Cette loi morale, formulée par Kant dans La fondation de la métaphysique des mœurs puis dans la Critique de la raison pratique, est vigoureusement rejetée…

Continuer la lecture

Dostoïevski : « Toute la question est de savoir si Shakespeare est supérieur à une paire de bottes. »

Deux positions s’affrontent dès lors qu’il s’agit de parler d’art. D’un côté, les tenants d’un relativisme culturel, de l’autre, les amateurs de hiérarchisation. Dostoïevski appartient à la deuxième catégorie. Dans Les Démons, le vieux poète Stépane Trophimovitch déclare «  […] que Shakespeare et Raphaël sont au-dessus de l’émancipation des paysans, au-dessus de la nationalité, au-dessus…

Continuer la lecture

Kant : Projet de paix perpétuelle

Kant écrit son Projet de paix perpétuelle à l’âge de 70 ans. Si certains considèrent cette œuvre comme une redite des thèses évoquées ultérieurement, Fichte estime quant à lui que ce traité permet de montrer la totalité des résultats de la philosophie kantienne du Droit. Il montre l’aboutissement pratique des thèses élaborées dans les différentes…

Continuer la lecture

Kant : critique du cogito cartésien

Deux questions majeures vont nous permettre de mettre en lumière la tension chez Kant vis-à-vis de l’héritage cartésien. Tout d’abord, pourquoi l’exposé de l’entreprise Critique de Kant doit-il passer par la critique de la métaphysique classique dont Descartes est sans conteste le meilleur représentant ? Dans un deuxième temps, en quoi la référence à Descartes…

Continuer la lecture