Ethique protestante et esprit du capitalisme chez Max Weber

Ouvrage majeur de l’ineffable Max Weber et référence en matière de sociologie, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme propose une lecture séduisante d’un phénomène propre au monde moderne – l’essor du capitalisme – en dévoilant ses racines théologiques. Le propos est passionnant et doit fixer notre attention, à la fois, sur la méthode d’analyse adoptée…

Continuer la lecture

Pierre Glaudes : « L’hypothèse de Maistre est que la Révolution est un déchaînement du mal utilisé par Dieu au service du bien »

Pierre Glaudes est professeur de littérature à l’Université Paris IV-Sorbonne. Ses travaux portent sur les romanciers français (Balzac, Chateaubriand, Mérimée) et la littérature d’idée (Joseph de Maistre) au XIXe siècle. Il s’intéresse également au roman et à la nouvelle « fin de siècle » (Léon Bloy, Barbey d’Aurevilly, Villiers de l’Isle-Adam). Il a notamment dirigé…

Continuer la lecture

Joseph de Maistre contre le protestantisme

Dans Sur le protestantisme, Joseph de Maistre critique très violemment l’esprit de la Réforme, responsable selon lui de l’affaissement de la monarchie et, par conséquent, de l’avènement de la Révolution française. Pour l’auteur contre-révolutionnaire, la religion protestante, animée par un esprit de révolte, est un danger terrible pour l’autorité ainsi que pour la foi. Dans…

Continuer la lecture

De L’Existence de Dieu

Quelle question ! Peut-être la plus grande, peut-être la plus importante, peut-être la plus impossible ? Comment réussir à prouver l’existence de Dieu ? C’est non sans une certaine fébrilité que j’attaque ce billet, un peu comme un footeux attaquerait une coupe du monde sans préparation, tant cette question est la mère (ou le père)…

Continuer la lecture

Michael Kohlhaas : la terre et le droit

Le protestant œuvre sur terre pour la plus grande gloire de Dieu. L’Ici-bas n’est pas à négliger. C’est en accomplissant avec rigueur et intelligence son destin immanent, en valorisant la vie sociale que l’on gagne le droit de siéger à la droite du Seigneur. Pour le protestantisme, l’argent n’est plus le « sang des pauvres » qu’abhorre…

Continuer la lecture