Une hirondelle républicaine ne fait pas le printemps

Le lancement du « Printemps républicain » par un certain nombre de personnalités de gauche suscite de légitimes interrogations, notamment à partir de la lecture de leur « manifeste ». Ces interrogations portent plus particulièrement sur l’usage de la laïcité et du mot « République ». Le printemps est une saison infantile. Si, pour reprendre le titre d’un célèbre…

Continuer la lecture

 Les cagoulards contre la République

Au cours des années 1930, la puissance des organisations antirépublicaines ne cesse de prendre de l’ampleur. Celles-ci fédèrent de nombreux militants monarchistes ou fascistes. De tous ces groupes, seul le Comité secret d’action révolutionnaire (CSAR) dit « la Cagoule », fut proche de réussir son objectif : prendre le pouvoir et abattre la république. L’atmosphère est glaciale en ce…

Continuer la lecture

Thibault Isabel : « La civilisation moderne n’est plus qu’une forme sophistiquée de barbarie »

Né en 1978, Thibault Isabel est rédacteur en chef de la revue Krisis. Docteur en sciences humaines et essayiste, il collabore à des revues universitaires comme L’Art du comprendre ou L’École des philosophes, ainsi qu’à des revues d’idées comme Éléments ou Rébellion. À travers ses livres, il s’interroge sur les dérives de la civilisation moderne, qu’il…

Continuer la lecture

La peur n’est pas une politique, ni la sécurité une morale

Alors que le président de la République  envisage de réviser la Constitution pour une prolongation de l’état d’urgence à 6 mois, des voix se font entendre pour prévenir des possibles dérives. Pour Thibault Isabel, rédacteur en chef de la revue KRISIS, le sécuritarisme est une tentation dangereuse pour les sociétés occidentales. L’État d’urgence est déclaré….

Continuer la lecture

« Moi, Président » par Quintus Cicéron

Quintus Cicéron adresse à son frère Marcus Tullius Cicéron, grand orateur et auteur des Catilinaires, un Petit manuel de campagne électorale afin de le conseiller dans sa candidature au consulat de 64 av. J.-C. Les commentateurs ont tôt fait d’y voir l’éternel cynisme politique. Or cette lettre est avant tout une mine d’informations pour qui…

Continuer la lecture

Jacques Sapir : « Il faut être deux pour éviter la guerre civile »

Économiste et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Jacques Sapir est un spécialiste de la Russie contemporaine. Connu pour ses positions contre la monnaie unique et pour la démondialisation, il est l’auteur de l’influent blog RussEurope, où il développe notamment, au gré de notes théoriques et de billets politiques, une réflexion…

Continuer la lecture

Vital Rambaud : « Le nationalisme n’est, pour Barrès, qu’une forme d’égotisme élargi à la communauté nationale »

Enseignant de littérature française, Vital Rambaud dirige actuellement le département d’Études françaises de l’Université Paris-Sorbonne Abu Dhabi. Spécialiste de Maurice Barrès dont il a édité les Romans et voyages dans la collection « Bouquins », il prépare actuellement, avec Denis Pernot, une anthologie de la Chronique de la Grande Guerre de Barrès (à paraître chez…

Continuer la lecture

Péguy contre Combes : du lien entre mystique républicaine et mystique chrétienne

À les entendre, la laïcité serait l’alpha et l’oméga de la République. La laïcité serait la condition de possibilité de la République. La République serait laïque ou ne serait pas. En cela, ils commettent une erreur logique : ils prennent la partie pour le tout. Au triptyque républicain « liberté, égalité, fraternité », les mêmes…

Continuer la lecture

Le Petit Journal : « infotainment » et misère du journalisme français

Dans notre société, le journaliste n’est pas qu’un simple transmetteur d’informations, il est aussi l’incarnation d’un principe supérieur, la liberté d’expression, qui constitue le pilier, l’âme de la république. Telle  est la conception moderne du journalisme. Ce phénomène de sacralisation a connu une nouvelle dynamique avec les attentats de janvier. En effet, depuis l’assassinat de…

Continuer la lecture

Maurice Barrès et Charles Maurras : la République ou le Roi

Tous deux dénonçaient les dérives du parlementarisme et du jacobinisme. Tous deux voulaient un pouvoir fort et décentralisé. Cependant, Maurice Barrès était républicain et Charles Maurras royaliste. Le second a voulu convertir le premier. En vain. Lorsque Charles Maurras entre à l’Action française en 1898, le groupe nationaliste est encore républicain. Les fondateurs, Henri Vaugeois…

Continuer la lecture