Charles Maurras, de la poésie au royalisme

On aurait voulu l’oublier, le laisser croupir avec les rebuts de l’histoire. Pourtant, cent cinquante ans après sa naissance, Charles Maurras est de retour. Grâce à sa récente réédition dans la collection Bouquins, nous sont restitués l’essentiel de sa pensée politique, ainsi que son œuvre littéraire, trop souvent négligée. L’occasion de découvrir, derrière l’affreux pétainiste…

Continuer la lecture

« Liberté, égalité, fraternité » : le vaudou républicain

Réduite au rang de slogan publicitaire, la devise de la République française ne pouvait connaître d’autre sort, car elle était habitée dès l’origine par d’intenables contradictions. Mais sa nature cachée, que percèrent rapidement à jour les critiques maurassienne et marxiste, recèle une implacable cohérence : l’avènement d’une (fausse) liberté vidant l’humanité de sa substance pour mieux l’asservir….

Continuer la lecture

Aliénation et crise des élites : les limites de l’idéal méritocratique

L’égalité des chances (ou l’inégalité des mérites) fait partie de ces « valeurs républicaines » seules capables de lisser les clivages politiques. Mais il faut relativiser la promptitude du mérite à légitimer les inégalités sociales car c’est oublier l’écart insurmontable entre une culture méritocratique de l’auto-détermination et la persistance des déterminismes socio-culturels, source inépuisable de culpabilité. L’idéal méritocratique,…

Continuer la lecture

Jacques Bainville, chroniqueur de la Ve République ?

Les éditions des Belles Lettres ont réédité, sous le titre Doit-on le dire ?, le recueil des chroniques livrées par Jacques Bainville au journal Candide de 1924 à 1936, l’année de sa mort. L’auteur, que l’on connaît surtout comme historien de la France ou de l’épopée napoléonienne, s’y fait commentateur de la vie de la IIIe République,…

Continuer la lecture

Éditorial – Nous avons toutes les raisons de désespérer du politique

[Cet éditorial est initialement paru dans PHILITT #4] Nous avons toutes les raisons de désespérer du politique. Qui aujourd’hui pour penser que la politique sauvera quoi que ce soit ? Encore faudrait-il qu’elle soit capable de se sauver elle-même. Encore faudrait-il qu’elle soit capable tout court. Il suffit de contempler les incantations « républicaines »,…

Continuer la lecture

Dominique de Villepin : « Changer un mauvais régime par la force n’est pas une solution »

Dominique de Villepin a été ministre des Affaires étrangères (2002-2004) puis Premier ministre (2005-2007) sous la présidence de Jacques Chirac. Il s’était distingué en prononçant en 2003 le désormais célèbre discours à l’ONU contre la guerre en Irak. En 2016, il a publié Mémoire de paix pour temps de guerre, essai dans lequel il invite la…

Continuer la lecture

Serge Berstein : « La fonction présidentielle est désacralisée »

Serge Berstein enseigne à l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris. Membre des conseils scientifiques de la Fondation Charles de Gaulle et de l’Institut François Mitterrand, il est l’auteur d’une biographie de Léon Blum (Fayard), d’une Histoire du gaullisme (Tempus) et il a récemment codirigé le livre Fascisme français ? (CNRS éditions). Nous revenons avec lui sur l’évolution…

Continuer la lecture

Une hirondelle républicaine ne fait pas le printemps

Le lancement du « Printemps républicain » par un certain nombre de personnalités de gauche suscite de légitimes interrogations, notamment à partir de la lecture de leur « manifeste ». Ces interrogations portent plus particulièrement sur l’usage de la laïcité et du mot « République ». Le printemps est une saison infantile. Si, pour reprendre le titre d’un célèbre…

Continuer la lecture

 Les cagoulards contre la République

Au cours des années 1930, la puissance des organisations antirépublicaines ne cesse de prendre de l’ampleur. Celles-ci fédèrent de nombreux militants monarchistes ou fascistes. De tous ces groupes, seul le Comité secret d’action révolutionnaire (CSAR) dit « la Cagoule », fut proche de réussir son objectif : prendre le pouvoir et abattre la république. L’atmosphère est glaciale en ce…

Continuer la lecture

Thibault Isabel : « La civilisation moderne n’est plus qu’une forme sophistiquée de barbarie »

Né en 1978, Thibault Isabel est rédacteur en chef de la revue Krisis. Docteur en sciences humaines et essayiste, il collabore à des revues universitaires comme L’Art du comprendre ou L’École des philosophes, ainsi qu’à des revues d’idées comme Éléments ou Rébellion. À travers ses livres, il s’interroge sur les dérives de la civilisation moderne, qu’il…

Continuer la lecture