« Garçon ! » d’Ivan Chmeliov : le bourgeois ventripotent sur le banc des accusés

Tandis que l’opinion publique s’émeut du scandale du « Palais Vivienne », les éditions Sillage livrent opportunément une nouvelle édition de Garçon ! d’Ivan Chmeliov. Publié en 1911, à mi-chemin entre les deux révolutions russes, Garçon ! porte la voix d’un serveur de restaurant huppé où la haute société s’égaye tandis que sa propre vie part…

Continuer la lecture

Constantin Léontiev : l’homme le plus réactionnaire de l’empire russe

Dans le grand débat sur la nature et la vocation de la russité qui traversa l’empire russe au XIXe siècle, Constantin Léontiev fut une voix aussi originale que solitaire. Résolument réactionnaire, ni occidentaliste ni slavophile, ni libérale ni nationaliste, sa pensée, très cohérente bien que peu systématique, fut traversée d’intuitions clairvoyantes. Constantin Léontiev est né…

Continuer la lecture

Berdiaev contre les robots

En ces temps de crise écologique et de domination des GAFA, la critique de la technique, autrefois confinée à certains cercles, a le vent en poupe. Celle-ci n’a cependant pas attendu d’être à la mode pour exister. En réalité, elle est au moins aussi vieille que la révolution industrielle elle-même. De nombreux philosophes ont ainsi…

Continuer la lecture

Zakhar Prilepine : « L’important n’est pas de faire la guerre, mais d’avoir une perception religieuse et mystique de la vie »

Zakhar Prilepine est l’auteur d’une œuvre variée mêlant romans, nouvelles, recueils de poésie, essais et chroniques de guerre. Dans un style peu académique oscillant entre récit biographique, histoire militaire, anthologie poétique et littérature, il revient dans son dernier ouvrage traduit aux Éditions des Syrtes sur la vie et l’œuvre de huit officiers et poètes russes…

Continuer la lecture

Pierre Le Vigan : « L’au-delà du bien et du mal se situe toujours ou presque du côté de la bassesse »

Pierre Le Vigan est urbaniste et essayiste. Il a publié une dizaine d’ouvrages dont Inventaire de la modernité (Avatar, 2007) et La tyrannie de la transparence (Aencre, 2011). Il vient de faire paraître Achever le nihilisme (Sigest, 2019), essai dans lequel il se propose d’établir une généalogie du nihilisme en s’appuyant sur deux penseurs majeurs…

Continuer la lecture

L’Adolescent de Dostoïevski : la passion contre le juste milieu ?

Avant dernier roman de Fiodor Dostoïevski, L’Adolescent reste une œuvre largement méconnue. Ces Souvenirs d’un jeune homme, pour employer le sous-titre de l’édition originale, n’en réunissent pas moins nombre de thèmes chers à l’écrivain russe. La culpabilité, la rédemption, les rivalités amoureuses, la mort, le suicide, le jeu, les mouvements révolutionnaires ou la figure du…

Continuer la lecture

Georges Florovsky : la voie byzantine

Georges Florovsky est l’un des plus grands historiens issus de la diaspora russe post-révolutionnaire. Il a consacré une partie importante de ses efforts intellectuels à tenter de comprendre les racines spirituelles de la révolution bolchévique, car « la révolution russe fut une catastrophe spirituelle, une disparition de l’âme, un embrasement des passions rebelles, et c’est pourquoi…

Continuer la lecture

Soljenitsyne et la crise spirituelle de l’Occident

Lorsqu’à 59 ans, après quatre années de proscription, Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne est invité à prononcer un discours à l’université de Harvard en 1978, les auditeurs s’attendent à une critique en règle de la société soviétique, de la part d’un célèbre dissident. Contre toute attente, l’écrivain met l’Occident face à ses propres contradictions et prononce un…

Continuer la lecture