Foucauld Giuliani : « Dorothy Day montre que l’Église n’échappe pas au jugement de Dieu »

Foucauld Giuliani est président du café « Le Dorothy », qui s’inspire de la pensée et de l’action de Dorothy Day. Il a préfacé la nouvelle traduction de l’autobiographie de cette catholique et militante, La longue solitude. L’équipe du café « Le Dorothy » a en outre publié une biographie de l’Américaine aux éditions Tallandier. Foucauld Giuliani est revenu…

Continuer la lecture

Alain de Benoist : « Mai 68 a quelque chose d’une farce »

Mai 68 évoque, pour les générations qui n’ont pas connu cet événement, une rupture historique qui, outre son aspect révolutionnaire, est à l’origine d’une nouvelle conception de la société, ouvertement anti-traditionnelle. Alain de Benoist, contemporain de Mai 68 et penseur hétérodoxe de la droite, revient sur ce moment annonciateur du désenchantement politique. PHILITT : Aujourd’hui,…

Continuer la lecture

De la proximité entre common decency et éthique des Anciens

Les défenseurs du relativisme moral opposent à toute contestation, au nom d’un principe de tolérance dévoyé,  l’épouvantail d’un totalitarisme religieux et puritain. Des alternatives à ces deux frères ennemis existent pourtant, que ce soit dans le monde antique ou dans un certain socialisme. La privatisation de la morale est au fondement de la pensée libérale. Pour…

Continuer la lecture

Falk van Gaver : « L’anarchisme chrétien, c’est l’esprit de l’Évangile qui bouscule les sociétés »

Né en 1979, Falk Van Gaver est journaliste, essayiste et écrivain. Il a été directeur de publication de la revue Immédiatement et a collaboré entre autres à L’homme nouveau, Famille chrétienne, Causeur. Il a publié des essais de théologie politique, des récits de voyages et s’est particulièrement intéressé à la question de l’écologie et de…

Continuer la lecture

La gauche et le peuple de Michéa et Julliard : entre réformisme et révolution

L’entreprise de Jean-Claude Michéa et Jacques Julliard s’avère complexe, puisque le philosophe et le journaliste entendent expliquer les raisons du divorce entre la gauche et le peuple. En réalité, l’objectif qu’ils s’étaient initialement promis d’atteindre ne tarde pas à s’éloigner, et leur échange épistolaire s’engage petit à petit dans une direction bien plus ambitieuse, vers…

Continuer la lecture

La foi de Jean Jaurès : la Révolution au service de Dieu

Le socialisme n’a jamais cherché à se défaire de l’anti-christianisme qu’on lui a si souvent prêté, allant même parfois jusqu’à le revendiquer, au nom du matérialisme sur lequel repose sa doctrine. Figure historique et symbole inaltéré de ce mouvement, Jean Jaurès était pourtant un croyant convaincu, dont les conceptions religieuses, souvent mal comprises ou délibérément…

Continuer la lecture

Jean Jaurès : l’impossibilité du socialisme républicain ?

Si Jaurès est aujourd’hui une icône dont on se dispute la postérité,  il fut pour ses contemporains une figure controversée.  Bien qu’il ait permis l’unification du mouvement socialiste français, l’ancien pacifiste a beaucoup divisé, à commencer par son propre camps. Et pour cause, pendant vingt ans, Jaurès s’est efforcé de synthétiser des idées a priori…

Continuer la lecture

L’Idiot de Dostoïevski : raconter l’idée de mort

Mourir pour mieux renaître. Ainsi pourrait-on résumer l’expérience de jeunesse de Dostoïevski. En effet, son engagement dans un groupuscule révolutionnaire lui a valu de vivre le supplice psychologique ultime : un simulacre d’exécution organisé par le Tsar Nicolas Ier. Dans L’Idiot, Dostoïevski, par la voix du Prince Mychkine, revient sur cet évènement crucial. La jeunesse de…

Continuer la lecture