Ethique protestante et esprit du capitalisme chez Max Weber

Ouvrage majeur de l’ineffable Max Weber et référence en matière de sociologie, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme propose une lecture séduisante d’un phénomène propre au monde moderne – l’essor du capitalisme – en dévoilant ses racines théologiques. Le propos est passionnant et doit fixer notre attention, à la fois, sur la méthode d’analyse adoptée…

Continuer la lecture

Au-delà des droits de l’homme d’Alain de Benoist : une critique du droit contaminé par la morale

Dans un édito de la revue Éléments, Alain de Benoist expliquait que notre époque vivait le glissement de l’ancienne morale à un moralisme omniprésent. Face à cet impérialisme, il en appelait aux « libertins ».1 Son dernier essai, paru chez Pierre-Guillaume de Roux (réédition largement augmentée d’un ouvrage du même titre publié chez Krisis en 2004), propose…

Continuer la lecture

La gauche et le peuple de Michéa et Julliard : entre réformisme et révolution

L’entreprise de Jean-Claude Michéa et Jacques Julliard s’avère complexe, puisque le philosophe et le journaliste entendent expliquer les raisons du divorce entre la gauche et le peuple. En réalité, l’objectif qu’ils s’étaient initialement promis d’atteindre ne tarde pas à s’éloigner, et leur échange épistolaire s’engage petit à petit dans une direction bien plus ambitieuse, vers…

Continuer la lecture

« Le plus beau but était une passe » de Jean-Claude Michéa : football et libéralisme

Dès le titre de cet essai, le lecteur comprend que l’idéal du philosophe Jean-Claude Michéa est collectif. La finalité du football, le but, est supplantée par la passe qui découle évidemment d’une action de groupe, du travail de tous les joueurs et non pas d’une individualité. Michéa s’insurge contre un football qu’il juge vampirisé par…

Continuer la lecture

Charles Péguy : le temporel et l’intemporel dans De la situation faite au parti intellectuel

En 1905, Charles Maurras publie L’avenir de l’Intelligence dans la revue Minerva. Dans cet article, le maître à penser de l’Action Française livre sa vision de l’ordre du monde. Pour Maurras, trois éléments redéfinissent tout au long de l’histoire les rapports de force entre les hommes : l’Intelligence, l’Or et le Sang. Pour le Martégal, ce…

Continuer la lecture