Manifeste : l’esprit de PHILITT

[Ce manifeste est initialement paru dans Antipresse.] « Et tout le reste est littérature. » Ce vers de Verlaine qui signifie, dans le langage courant, « Et tout le reste est sans importance » constitue la parfaite antithèse du projet défendu par PHILITT. À nos yeux, la littérature est tout sauf anecdotique. La littérature est même essentielle car elle…

Continuer la lecture

Éditorial – Nous avons toutes les raisons de désespérer du politique

[Cet éditorial est initialement paru dans PHILITT #4] Nous avons toutes les raisons de désespérer du politique. Qui aujourd’hui pour penser que la politique sauvera quoi que ce soit ? Encore faudrait-il qu’elle soit capable de se sauver elle-même. Encore faudrait-il qu’elle soit capable tout court. Il suffit de contempler les incantations « républicaines »,…

Continuer la lecture

Raspoutine, l’âme russe contre le matérialisme

Raspoutine a toujours été décrit comme un guérisseur, un staretz ou un chamane. Le rôle qu’il a joué auprès de la Cour l’a rendu célèbre. Nous nous proposons d’aborder ce personnage fascinant sous un angle initiatique et de montrer qu’il fut peut-être le dernier rempart contre le bolchevisme athée. Cent ans après son assassinat, les circonstances…

Continuer la lecture

Le mythe prométhéen du surhomme

La figure du surhomme hante encore aujourd’hui l’imaginaire européen. Les travaux très sérieux sur le transhumanisme – la théorie de l’homme augmenté – n’en sont-ils pas une nouvelle expression ? Améliorer l’intelligence, les capacités physiques et même l’espérance de vie semble être à portée des sciences contemporaines. Mais de quand date ce refus de la limite,…

Continuer la lecture

« Le nouveau Moyen Âge » : Nicolas Berdiaev dans les pas de Joseph de Maistre

Si l’influence de Dostoïevski sur la pensée de Berdiaev est connue, celle de Joseph de Maistre l’est un peu moins. Pourtant, l’apport du Savoyard sur le travail du philosophe russe est considérable dès lors qu’il s’agit de penser le phénomène révolutionnaire. En effet, Berdiaev reprend à son compte les conclusions formulées dans les Considérations sur…

Continuer la lecture

Oblomov : une éthique de la paresse

Oblomov n’est pas seulement le récit d’un homme paresseux mais aussi celui d’un homme à la recherche du bonheur. Oblomov repoussera la passion, une émotion jugée trop violente pour accepter une dimension inférieure du bonheur. Être capable de toucher le bonheur réel, celui à hauteur d’homme, n’est-ce pas cela s’accomplir ? C’est en tout cas la sagesse choisie…

Continuer la lecture

Rémi Brague : « Je n’aime guère le culte du moderne pour le moderne »

Rémi Brague est philosophe. Il enseigne à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne ainsi qu’à la Ludwig-Maximilian Universität de Munich. Nous avons discuté avec lui de la problématique de la modernité à partir de ses deux plus récents ouvrages Modérément Moderne (Flammarion) et Le Règne de l’homme (Gallimard). PHILITT : Vous invitez à être « modérément moderne »…

Continuer la lecture