Les Décombres de Lucien Rebatet : portrait d’un fasciste français

« Je sais depuis  ces heures-là comment on peut haïr à mort », écrit Lucien Rebatet dans Les Décombres après que Geroges Mandel, ministre de l’intérieur du gouvernement Reynaud, a fait arrêté plusieurs amis de l’écrivain. Véritable synthèse de l’esprit de collaboration, ce journal est un document historique sans pareil. Apologète d’Hitler, ami de Robert Brasillach…

Continuer la lecture

The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson : la fin du monde d’hier

Huitième long-métrage de Wes Anderson, The Grand Budapest Hotel se présente comme la synthèse quasi-parfaite d’un réalisateur qui place le style et le raffinement au sommet de l’art cinématographique. Pour la première fois, il invoque la notion d’Histoire dans une singulière et exaltante narration faite de couleurs pastels et de costumes dandy. En réutilisant ses…

Continuer la lecture

Tous nazis

La réduction ad hitlerum, conséquence inévitable de la loi Godwin, est une pratique répandue. Popularisée par le philosophailleur BHL, cette arme redoutable séduit tout particulièrement les « humanistes ». La semaine dernière a été marquée par un enchaînement inédit, signe de la folie collective qui envahit la France. Jean-Michel Ribes, directeur du théâtre du Rond-Point, a affirmé…

Continuer la lecture

People : étrangers dans leur propre pays

Le people est généreux. Il n’hésite jamais à joindre sa prestigieuse signature à d’humanistes pétitions. De glorieux noms se sont mobilisés pour le projet de loi sur le droit de vote des étrangers aux élections locales. Mais ce progressisme est-il véritablement pertinent ? Derrière cette exigence a priori démocratique ne se cacherait-il pas un projet…

Continuer la lecture

Les blagues d’Ezra Pound

Ezra Pound est un écrivain fantasque. Célèbre pour son recueil de poèmes les Cantos et pour son attachement à la cause mussolinienne, ce père du modernisme est très controversé. Condamné par les Etats-Unis pour haute trahison à la fin du second conflit mondial, il passa 13 années en hôpital psychiatrique – le gouvernement préférant voir…

Continuer la lecture

Marine le Pen ou le fascisme bien compris

On a longtemps traité son papa de fasciste. Marine, elle, semble avoir au moins partiellement intégré l’arc républicain. Marine plus fréquentable que son diable de père ? C’est la thèse que les médias et l’opinion publique défendent à demi-mot, preuve que l’entreprise de dédiabolisation a fonctionné. Mais sur le fond, qu’en est-il vraiment ? Jean-Marie le Pen,…

Continuer la lecture