Georges Forestier : « Il existe des parallèles entre le “cas Molière” et les théories du complot »

Professeur émérite de littérature française à Sorbonne Université et père de la « génétique théâtrale », Georges Forestier est le plus grand spécialiste français des dramaturges du Grand Siècle : Corneille, Racine et surtout Molière, dont il a codirigé la réédition des œuvres complètes à La Pléiade. Il a récemment publié Molière, le mystère et le complot, aux…

Continuer la lecture

« Orthodoxie » de Chesterton : la pensée droite face aux folies ordinaires

Publié en 1908, Orthodoxie de Gilbert Keith Chesterton (1874-1936), deuxième partie d’un diptyque commencé avec Hérétiques (1905), répondait à une invective généralisée au sujet de son ton trop impersonnel et journalistique. Les éditions Carmin proposent cette année une nouvelle traduction de cette œuvre inclassable et profondément antimoderne. Chesterton est un auteur protéiforme au style étonnant,…

Continuer la lecture

Yves-Marie Bercé : « Les Temps modernes sont l’époque de la théâtralité »

Dans son dernier ouvrage, Bons princes et ministres haïssables aux XVIe et XVIIe siècles (éditions du Cerf), l’historien Yves-Marie Bercé de l’Institut livre une étude autant historique que littéraire. A travers des récits anecdotiques de princes qui se dissimulent sous un déguisement pour échapper à un funeste destin ou partir à la recherche d’une princesse…

Continuer la lecture

« L’Homme du ressentiment » de Max Scheler ou l’erreur de Nietzsche

Dans L’Homme du ressentiment, le philosophe allemand Max Scheler (1874-1928) accuse Nietzsche d’avoir vu l’origine de cette passion triste dans le christianisme. À ses yeux, il s’agit d’une erreur considérable qui met en question les fondements même de la chrétienté. Pour Scheler, le ressentiment provient bien plutôt du paganisme et trouve son expression la plus…

Continuer la lecture

Quand les soviétiques rêvaient de Shambhala

Chacun sait que les révolutionnaires bolchéviks étaient absolument athées et opposés à toutes formes de religion. Cependant, cela ne les empêcha pas de croire, ou de vouloir faire croire aux peuples bouddhistes eurasiens, que l’URSS incarnait la réalisation des anciennes prophéties bouddhiques, et en particulier de celle de Shambhala. C’est une synthèse de cette histoire…

Continuer la lecture

Béatrice Fonck : « Pour Ortega y Gasset, l’homme-masse est un individu sans éducation et sans passé »

Professeur émérite de civilisation espagnole à l’Institut catholique de Paris, Béatrice Fonck publie aux Belles Lettres José Ortega y Gasset. Penseur de l’Europe, une biographie de référence qui permet de découvrir plus amplement le philosophe espagnol, souvent réduit, en France du moins, à son livre phare La Révolte des masses. PHILITT : De quel milieu sociologique…

Continuer la lecture

Marc Froidefont : « Joseph de Maistre refuse l’image déprimante d’un homme perdu dans un univers insignifiant »

Joseph de Maistre est très connu pour ses engagements politiques, mais cette renommée se faisait jusqu’ici au détriment des raisons théologiques et philosophiques de ses positionnements contre-révolutionnaires. Le philosophe Marc Froidefont répare cette injustice, dans sa Théologie de Joseph de Maistre (Classiques Garnier, 2023). À l’appui de nombreux inédits du comte, il nous délivre les…

Continuer la lecture

Éditorial : Prométhée n’avait pas prévu ça

[Cet article est paru initialement dans PHILITT #14] La technique est-elle l’autre nom de la liberté humaine, capable comme cette dernière d’engendrer le Bien et le Mal, les plus grandes créations humaines comme les plus grandes catastrophes ? Et pourrait-on vraiment parler de liberté si l’Homme ne possédait ce don lui permettant de s’émanciper du règne…

Continuer la lecture

La genèse des ordres chez Spengler : une « métaphysique de l’humanité supérieure »

Disons-le clairement : le Déclin de l’Occident n’est pas le premier livre auquel on songe pour un pique-nique bucolique entre amis. Vaste synthèse historique d’un millier de pages à l’érudition foisonnante, l’ouvrage, publié en deux volumes (1918 et 1922), fait partie de ceux qui se méritent. L’histoire des ordres, inséparable du devenir des civilisations, nous…

Continuer la lecture