Le Meilleur des mondes ou l’illusion d’un bonheur éternel

Le visionnaire Aldous Huxley, dans sa célèbre dystopie Le meilleur des mondes, crée une société fictive mêlant productivisme, technocratisme, eugénisme et contrôle intégral de l’individu. En préfigurant les totalitarismes, il a montré avant l’heure en quoi le scientisme aveugle ne pouvait mener qu’au désastre. Paru en 1932, période de la montée des nationalismes et des totalitarismes, Le…

Continuer la lecture

Fondation du cogito cartésien : subjectivisme et entrée en modernité

René Descartes repense les fondements de la connaissance et met en place une philosophie unissant les sciences en un savoir universel. Pour ce faire, il élabore une nouvelle approche où l’individu est la source de toute réflexion philosophique. Il contribue donc, après Montaigne, à faire entrer la pensée française dans la modernité. Dans la première Méditation, Descartes opère une refondation…

Continuer la lecture

Le jihâd de René Daumal

Nos oreilles bourdonnent de mots effrayants : jihâd, jihadisme, jihadistes. De toutes parts retentissent les exhortations à la guerre sainte de la civilisation contre la guerre sainte de la barbarie. On ne pouvait espérer un meilleur contexte pour faire entendre un appel aux armes d’un autre type, s’adressant moins aux corps qu’aux âmes en quête de…

Continuer la lecture

René Guénon : le monde moderne et le choc des civilisations

La personne et l’œuvre de René Guénon semblent venir d’une époque bien éloignée de la nôtre. Né en France au XIXème siècle, ce mathématicien de formation, penseur de la « tradition » converti au soufisme, côtoya les sociétés occultistes et abhorrait le milieu universitaire. Dans quelle mesure un tel homme peut-il nous éclairer  sur le monde d’aujourd’hui…

Continuer la lecture

L’Idiot de Dostoïevski : raconter l’idée de mort

Mourir pour mieux renaître. Ainsi pourrait-on résumer l’expérience de jeunesse de Dostoïevski. En effet, son engagement dans un groupuscule révolutionnaire lui a valu de vivre le supplice psychologique ultime : un simulacre d’exécution organisé par le Tsar Nicolas Ier. Dans L’Idiot, Dostoïevski, par la voix du Prince Mychkine, revient sur cet évènement crucial. La jeunesse de…

Continuer la lecture

John Cowper Powys : pourquoi Dostoïevski est le plus grand de tous les romanciers

Dans son essai sur Dostoïevski, l’écrivain gallois John Cowper Powys ne passe pas par quatre chemins. À ses yeux, Dostoïevski est le plus grand des romanciers. Le caractère définitif de son affirmation l’oblige à une analyse approfondie et pertinente. Dostoïevski est le plus grand des romanciers. Voilà ce que dit John Cowper Powys. Rien de…

Continuer la lecture

Nietzsche lit Dostoïevski et devient fou

C’est le dernier geste nietzschéen avant la folie. Son dernier geste artistique. Son dernier geste philosophique. Le 3 janvier 1889, alors qu’il erre dans les rues de Turin, Nietzsche se précipite sur un cheval sévèrement battu par son cocher et l’embrasse. Le philosophe utilise son corps comme un bouclier face au fouet du bourreau. Il…

Continuer la lecture