Roméo et Juliette, une tragédie ésotérique

Le sens de la tragédie de Shakespeare est très largement perçu comme une vision exotérique de l’amour impossible. Josie Alwyn et Brien Masters, dans leur étude Educating the Soul, On the Esoteric in Shakespeare, nous invitent à mieux voir le sens de cet amour en recherchant son sens ésotérique, caché, profond et véritable : l’amour de…

Continuer la lecture

L’appropriation shakespearienne d’Ovide face au défi de la restitution

En 1598, Francis Meres nous offre un témoignage essentiel sur l’importance des mythes ovidiens dans l’œuvre shakespearienne : « l’âme délicieusement spirituelle d’Ovide vit dans Shakespeare, ce poète suave et à la langue de miel. » Mais comment le traducteur et le metteur en scène peuvent-ils, eux, faire revivre à leur tour la quintessence du mythe ? Shakespeare…

Continuer la lecture

L’homerisme de Tolstoï et le shakespearisme de Dostoïevski

Contrairement à John Cowper Powys qui affirmait catégoriquement que Dostoïevski était le plus grand des romanciers, George Steiner préfère l’alternative : Tolstoï ou Dostoïevski. Tel est le nom de son passionnant essai dont le bandeau propose, de manière tout à fait inédite, de cerner les aspirations des lecteurs : « Demandez à un homme s’il préfère Tolstoï ou…

Continuer la lecture

Roméo vs Tristan : duel d’amoureux

Tout garçon s’est déjà imaginé commettre les plus grandes folies pour les doux yeux de sa belle, braver les interdits et affronter le monde étant sans doute les deux preuves les plus absolues de la dévotion amoureuse. Parce qu’il ne saurait y avoir de grand amour qu’impossible, voire désespéré, l’imaginaire collectif européen gravite depuis toujours…

Continuer la lecture

Dostoïevski : « Toute la question est de savoir si Shakespeare est supérieur à une paire de bottes. »

Deux positions s’affrontent dès lors qu’il s’agit de parler d’art. D’un côté, les tenants d’un relativisme culturel, de l’autre, les amateurs de hiérarchisation. Dostoïevski appartient à la deuxième catégorie. Dans Les Démons, le vieux poète Stépane Trophimovitch déclare «  […] que Shakespeare et Raphaël sont au-dessus de l’émancipation des paysans, au-dessus de la nationalité, au-dessus…

Continuer la lecture