Du respect des morts

Antigone a déserté. La question de la dignité de nos morts ne se pose plus dans les mêmes termes depuis que le matérialisme et l’hygiénisme, comme une superstition des modernes, ont triomphé.   Qu’importe la vue du visage crispé de celui dont la mort a été violente. Qu’importe la vue de ses yeux froids, qui…

Continuer la lecture

Jacques Bainville, chroniqueur de la Ve République ?

Les éditions des Belles Lettres ont réédité, sous le titre Doit-on le dire ?, le recueil des chroniques livrées par Jacques Bainville au journal Candide de 1924 à 1936, l’année de sa mort. L’auteur, que l’on connaît surtout comme historien de la France ou de l’épopée napoléonienne, s’y fait commentateur de la vie de la IIIe République,…

Continuer la lecture

Pour une écologie de la pensée et de l’écriture selon George Orwell

Écrire un article ou accoucher sa pensée n’est pas une tâche aisée. Utiliser les mots n’est pas un acte neutre. George Orwell rappelle, dans son essai Politics and English Language, l’importance de l’écriture et ses enjeux cachés. Il propose ainsi une nouvelle méthode d’écriture en prodiguant des conseils et des mises en garde dont, à bien…

Continuer la lecture

Éthique de subsistance et esprit capitaliste chez Werner Sombart

Figure de la révolution conservatrice allemande, Werner Sombart a consacré une large part de son œuvre à l’analyse de l’esprit capitaliste et à la recherche de ses origines. En s’intéressant à la genèse du capitalisme qu’il situe au Bas Moyen Âge, le sociologue allemand met en exergue l’opposition entre une éthique commerciale européenne précapitaliste, dite de…

Continuer la lecture

Tout s’ubérise, même le terrorisme

La tentation de penser le terrorisme comme un phénomène marginal, « hors-norme », est grande. Elle est largement encouragée par les traumatismes inédits que certains attentats provoquent. Pourtant, les modalités du terrorisme sont difficilement dissociables des sociétés où il sévit. De ce point de vue, le terrorisme est le produit du centre bien plus que celui de…

Continuer la lecture

Manifeste : l’esprit de PHILITT

[Ce manifeste est initialement paru dans Antipresse.] « Et tout le reste est littérature. » Ce vers de Verlaine qui signifie, dans le langage courant, « Et tout le reste est sans importance » constitue la parfaite antithèse du projet défendu par PHILITT. À nos yeux, la littérature est tout sauf anecdotique. La littérature est même essentielle car elle…

Continuer la lecture

Olivier Dard : « Les plus célèbres dissidents de l’Action française sont des hommes de plume »

Olivier Dard est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Sorbonne. Connu pour ses travaux consacrés à l’entre-deux-guerres et aux mouvements de droite, il a dernièrement préfacé la réédition chez Pierre-Guillaume de Roux du livre de Paul Sérant Les dissidents de l’Action française. Nous revenons avec lui sur l’histoire de ce mouvement et ses tumultes, ainsi que son…

Continuer la lecture

Le monde moderne et l’hérésie de Marcion

On a qualifié la modernité de bien des manières : confuse, fragmentée, atomisée, liquide, dissolue, indifférenciée ou encore présentiste. Mais un de ses traits les plus caractéristiques est d’entretenir avec l’homme et le monde une vision proche de celle de Marcion, un des plus célèbres hérésiarques de l’Occident. Marcion de Sinope est un riche armateur,…

Continuer la lecture

François Villon, le premier poète maudit

Si François Villon appartient au panthéon de la littérature française, sa légende de poète maudit s’est autant forgée sur son oeuvre que sur sa vie de marginal. Dans une biographie récemment parue, la médiéviste Sophie Cassagnes-Brouquet retrace avec exigence son destin d’errance et de crime. François Villon nourrit un mystère qui en a fait le père d’une…

Continuer la lecture