Daoud Riffi : « La tolérance n’est pas un vague sentiment d’ouverture, mais bien le fruit d’une connaissance » (2/2)

Religion la plus tolérante qui soit ou « secte qui a réussi » ? Entre thuriféraires et adversaires de l’islam, il ne s’agit pas de trouver un bête juste milieu, mais de réintroduire des bases saines de discussion. Et, pour cela, laisser de côté des postures davantage dictées par des arrière-pensées partisanes que par une recherche honnête de…

Continuer la lecture

Daoud Riffi : « En islam, l’intolérance est l’exception face à une tolérance fondamentale » (1/2)

Religion la plus tolérante qui soit ou « secte qui a réussi » ? Entre thuriféraires et adversaires de l’islam, il ne s’agit pas de trouver un bête juste milieu, mais de réintroduire des bases saines de discussion. Et, pour cela, laisser de côté des postures davantage dictées par des arrière-pensées partisanes que par une recherche honnête de…

Continuer la lecture

Soljenitsyne et la crise spirituelle de l’Occident

Lorsqu’à 59 ans, après quatre années de proscription, Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne est invité à prononcer un discours à l’université de Harvard en 1978, les auditeurs s’attendent à une critique en règle de la société soviétique, de la part d’un célèbre dissident. Contre toute attente, l’écrivain met l’Occident face à ses propres contradictions et prononce un…

Continuer la lecture

Gabriel Martinez-Gros : « Pour Ibn Khaldûn, plus le pouvoir est barbare et mieux l’État fonctionne »

[Cet article est initialement paru dans la revue PHILITT #5 consacrée à la barbarie] Gabriel Martinez-Gros est professeur d’histoire médiévale à l’université Paris Nanterre. Spécialiste de l’Andalousie, il s’est aussi penché sur l’œuvre d’Ibn Khaldûn, auquel il a consacré plusieurs travaux, dont Ibn Khaldûn et les sept vies de l’islam (Actes Sud, 2006). Dans sa…

Continuer la lecture

La persistance de l’âme des peuples chez Gustave Le Bon

Reconnu pour son ouvrage La psychologie des foules prophétisant dès 1895 les mécanismes psychologiques sur lesquels se sont appuyés les régimes totalitaires du XXe siècle et les démocraties modernes, Gustave Le Bon s’est aussi intéressé aux racines historiques des psychologies collectives. Médecin et psychologue mais également anthropologue passionné par les civilisations orientales, ce penseur français était…

Continuer la lecture

La barbarie vivifiante de Julien Gracq

[Cet article est initialement paru dans la revue PHILITT #5 consacrée à la barbarie] Dans Le Rivage des Syrtes, Julien Gracq prend le contre-pied d’une conception exclusivement négative de la barbarie en la présentant comme un renouveau nécessaire à la revivification d’un vieil État somnolent. Le Rivage des Syrtes met en scène une vieille cité…

Continuer la lecture

Mouloud Mammeri, la colline retrouvée

Largement oublié en France, l’illustre écrivain kabyle ne cesse d’inspirer dans sa patrie natale. Son œuvre, à la fois littéraire et scientifique, s’inscrit dans un romantisme critique à la fois de la modernité jacobine, mais aussi d’un certain folklorisme berbère sclérosant. Si sa figure bénéficie aujourd’hui d’une reconnaissance institutionnelle, les thèmes qu’il aura soulevé de…

Continuer la lecture

Christophe Levalois : un autre regard sur la royauté et le sacré

En France, le terme de « royauté » provoque instantanément des crispations démesurées. C’est que, dans l’histoire républicaine qui est la nôtre, la royauté joue le mauvais rôle, et est toujours comprise comme une forme néfaste de gouvernement. Dans son livre La royauté et le sacré publié aux éditions du Cerf, Christophe Levalois cherche, selon ses propres mots,…

Continuer la lecture

Éditorial – Nous sommes barbares

[Cet éditorial est initialement paru dans PHILITT #5] Le prophète Nathan soumit au roi David le cas suivant : voulant nourrir un voyageur, un homme riche préféra offrir l’unique brebis d’un pauvre homme plutôt que de sacrifier l’une de ses nombreuses bêtes. David fut scandalisé : « L’homme qui a fait cela mérite la mort…

Continuer la lecture